•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

56,2 M$ contre les inondations dans le district du Lac-Beauchamp à Gatineau

Le député MacKinnon pendant une conférence de presse devant des arbres.

Le député libéral de Gatineau, Steven MacKinnon, annonce la participation du gouvernement fédéral pour renouveler les égouts dans le district du Lac-Beauchamp.

Photo : Radio-Canada / Laurie Trudel

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Ville de Gatineau et le gouvernement fédéral investiront une somme totalisant 56,2 millions de dollars pour régler les problèmes de refoulements d'égouts dans le district du Lac-Beauchamp.

Lors de pluies diluviennes dans les dernières années, les résidences et commerces de ce secteur ont été inondés à plusieurs reprises, ce qui a causé d'importants dommages matériels et a interrompu l'accès à des services publics.

La Ville de Gatineau a alors soumis un projet au gouvernement fédéral dans le cadre du Fonds d'atténuation et d'adaptation en matière de catastrophes. Le député de Gatineau, Steven MacKinnon, a annoncé jeudi l'octroi de 22,5 millions du fédéral pour le réaliser, alors que la Ville de Gatineau injectera 33,7 millions.

Il est question de construire et de réhabiliter quatre actifs structurels et trois actifs naturels du bassin versant du ruisseau Wabassee.

Aménagement de zones de rétention, stabilisation des berges, atténuation de l'érosion, correction de talus et des structures de ponceaux, ce vaste chantier aura pour but de renforcer la capacité de stockage d'eau du bassin du ruisseau. On veut réduire la quantité de pluie qui se rendra dans les égouts pour éviter que ceux-ci débordent.

Des montants « énormes »

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin reconnaît qu'il s'agit d'un montant énorme, mais il assure que c'est une dette saine.

On n'emprunte pas pour payer l'épicerie.

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

On emprunte pour faire des choses qui font que des citoyens vont être moins inquiets, vont avoir une meilleure qualité de vie, souligne le maire.

Des répercussions à court terme

Le projet aura des effets à court terme, selon le maire. Dès que les premières actions vont se faire, ça va aider des gens dans différents secteurs, soutient-il. Toutefois, il demande aux résidents d’être patients, car le chantier s’échelonnera sur de nombreuses années.

Les premiers travaux doivent commencer en 2019 et se terminer en décembre 2027. Une fois terminées, ces améliorations doivent aider à mieux protéger une zone où habitent 12 500 résidents.

M. Pedneaud-Jobin souligne qu’il s’agit d’un dossier complexe. Ça fait vingt ans qu’on essaie de trouver des solutions à ça. Là, on a à la fois l’expertise et l’argent disponible, s’est réjoui le premier magistrat.

Le maire pendant une mêlée de presse, se tenant devant le conseiller Jean-François LeBlanc, du district du Lac-Beauchamp.

Le maire de Gatineau, Maxime Pendeaud-Jobin, soutient que les impacts de travaux se feront sentir rapidement pour certains résidents.

Photo : Radio-Canada

Une bonne nouvelle, selon des résidents

Résident du secteur depuis 2014 et sinistré, Jean-François Savard estime que c'est une bonne nouvelle, mais qui arrive un peu tard.

Les dommages ont été faits dans les années passées, ce qui fait que c’est un peu fâchant, parce que tu vois que le gouvernement investit, qu’on a un système pluvial défectueux, puis la Ville nous dit que ce sont les raisons de conditions météorologiques exceptionnelles. C’est un peu décevant d’entendre ça. On dirait qu’on contourne la réalité, a commenté le propriétaire, dont les dommages dans son sous-sol sont évalués à 18 000 $.

Un homme en entrevue à Radio-Canada.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le sous-sol de Jean-François Savard, résident du secteur, a été inondé.

Photo : Radio-Canada

Propriétaire du magasin Attache-Remorques Gatineau, Joël Boulet est aussi satisfait de l'annonce de la Ville de Gatineau et du gouvernement fédéral.

C’est le fun de voir qu’ils vont s’en occuper. C’est sûr qu’il faut que les travaux soient bien effectués. […] Je suis confiant qu’avec l’argent qui est investi et tous les paliers de gouvernement, ils vont être capables de faire de l’ouvrage comme il faut, a-t-il réagi.

Un homme en entrevue à Radio-Canada devant un magasin. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Joël Boulet est propriétaire du magasin Attache-Remorques Gatineau.

Photo : Radio-Canada

Avec les informations de Mathieu Gohier et de Laurie Trudel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !