•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tornade à Lac-aux-Sables : des campeurs ont eu la peur de leur vie

Un arbre déraciné tombé sur une roulotte.

Les vents forts ont déraciné des arbres sur le terrain du camping Lac-aux-Sables, mardi soir.

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La tornade de catégorie EF1 qui a ravagé mardi soir un secteur de Lac-aux-Sables, en Mauricie, a fait trois blessés et causé beaucoup de dommages.

La plupart des dégâts signalés l’ont été au camping Lac-aux-Sables, où la tornade a touché terre vers 19 h 45, alors que de nombreux villégiateurs se trouvaient à l’extérieur de leurs roulottes.

Le vent s'est levé, ça a pratiquement été instantané : tout est parti, raconte Josée Dumont, qui était assise avec des amis sous un auvent sur le terrain du camping. On voyait les choses revoler comme si c'étaient des feuilles de papier.

Réal Darveau se trouvait non loin de là, en train de pêcher sur un quai, quand il a vu « quelque chose de noir, en forme d’entonnoir » poindre à l’horizon.

« Quand ça a touché le sol... c’était terrible.  »

— Une citation de  Réal Darveau, témoin
Un homme sur une plage montre un arbre du doigt.

Réal Darveau montre à la caméra l'endroit où il a vu la tornade se poser, mardi soir.

Photo : Radio-Canada

Je l’ai vu toucher terre ici, raconte-t-il, visiblement encore secoué, en indiquant un secteur de la plage couvert de grosses branches d’arbres. Ce gros arbre de 24 pouces de diamètre en parfaite santé est parti dans les airs, a tourbillonné et a arraché tous les fils électriques.

Réal Darveau et l’ami avec qui il se trouvait ont dû se coucher au sol pour ne pas être soulevés par les vents violents. Ils n’ont pas été blessés.

Au lendemain de la tornade, Diane Tremblay a constaté les ravages sur le terrain où elle a commencé la construction d’un chalet.

Une femme en robe de chambre devant une pile d'objets.

Tous les meubles et objets que Diane Tremblay entreposait dans son garage en toile sont à découvert après le passage de la tornade.

Photo : Radio-Canada

Là où se trouvait un garage en toile, il ne reste plus que des meubles et des objets semés au hasard par le vent. Ça a tout été brassé, ce n’est peut-être plus utilisable, indique-t-elle avec un soupir.

S’il est soulagé que la tornade n’ait pas fait plus de blessés, le propriétaire du camping Lac-aux-Sables, Sylvain Robert, est un peu inquiet de la suite des choses.

Un arbre déraciné a écrasé une maison mobile.

Un arbre déraciné par les vents violents est tombé sur une maison mobile située sur le terrain du camping Lac-aux-Sables.

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

Des clients de son établissement ont quitté les lieux, parce que l’électricité ne sera pas rétablie avant jeudi dans certains secteurs.

Les semaines de la construction, c’est comme un 25 décembre, a souligné l’entrepreneur qui a aussi tenu à dire que toutes les réservations à venir seront honorées et que les lieux devraient être complètement fonctionnels d’ici vendredi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !