•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le film Antigone, de Sophie Deraspe, en première mondiale au TIFF

Photo d'une jeune femme issue d'une capture d'écran d'un film.

Le rôle d’Antigone est tenu par Nahéma Ricci, actrice remarquée qui participe au programme Rising Stars (Étoiles montantes) du TIFF.

Photo : Avec la permission de TIFF

Claudia Hébert

Après avoir annoncé la semaine dernière une première série de titres internationaux qui seront présentés cette année, le Festival international du film de Toronto (TIFF) présentait mercredi sa sélection canadienne.

Ce sont 26 longs métrages canadiens qui seront présentés au 44e Festival international du film de Toronto, y compris plusieurs titres en français. On souligne particulièrement deux adaptations littéraires, soient le film de Louise Archambault Il pleuvait des oiseaux, tiré du roman de Jocelyne Saucier, et Kuessipan, de Myriam Verreault, d’après l’ouvrage signé Naomi Fontaine.

Le film Antigone, réalisé par Sophie Deraspe, est également très attendu. Ce drame contemporain, inspiré de la tragédie du même nom écrite par Sophocle, met en scène une adolescente brillante qui affronte le système de justice après avoir aidé son frère à s’évader de prison.

Le rôle d’Antigone est tenu par Nahéma Ricci, une actrice qui a également été choisie pour participer au programme Rising Stars (Étoiles montantes) du TIFF, qui souligne le talent de jeunes acteurs canadiens à surveiller. Elle fait donc partie des quatre noms retenus cette année, succédant ainsi à Théodore Pellerin, à Mylène Mackay et à Karelle Tremblay, qui ont aussi fait partie du programme par le passé.

Également nommé dans le programme Rising Stars, Mikhaïl Ahooja, qui fait partie de la distribution du film de Matthew Rankin, The Twentieth Century. Ce premier long métrage du cinéaste originaire de Winnipeg raconte de façon déjantée la jeunesse de William Lyon Mackenzie King — une leçon d’histoire qui sort de l’ordinaire et qui sera présentée dans le programme Midnight Madness.

Des cinéastes autochtones mis à l'honneur

La soirée d’ouverture du programme Midnight Madness, dont les projections ont lieu à minuit, a d’ailleurs été offerte à un Autochtone. Le réalisateur micmac Jeff Barnaby y dévoilera son film intitulé Blood Quantum, dans lequel une communauté autochtone est prise d’assaut par une singulière attaque de zombies, et où les morts-vivants sont tous blancs...

Image du film Blood Quantum.

Blood Quantum, de Jeff Barnaby, sera présenté au TIFF.

Photo : Avec la permission de TIFF

Le cinéaste inuk Zacharias Kunuk, dont le film Atanarjuat, la légende de l’homme rapide trône toujours au sommet de la liste des meilleurs films canadiens de tous les temps selon le TIFF, sera aussi au festival avec One Day in the Life of Noah Piugattuk.

La cinéaste Alanis Obomsawin présentera pour sa part son 53e film dans le programme Masters avec le documentaire Jordan River Anderson, The Messenger.

Du côté des courts métrages, la cinéaste Chloé Robichaud sera au TIFF avec Delphine, un film qui sera présenté en compétition du côté de la Mostra de Venise avant d’être projeté à Toronto. On y retrouve aussi les plus récents films des cinéastes Theodore Ushev et Brandon Cronenberg.

Quatre petites filles en uniforme scolaire.

Le court métrage Delphine a été réalisé par la Québécoise Chloé Robichaud.

Photo : Travelling Distribution

Dans la programmation documentaire, l’actrice Ellen Page cosigne There’s Something in the Water, un film sur le racisme environnemental.

Comme annoncé précédemment, le Torontois Atom Egoyan sera également du festival avec Guest of Honour et le film d’ouverture sera signé par un Ontarien, Daniel Roher, qui présentera en grande première son documentaire Once Were Brothers : Robbie Robertson and the Band.

Le 44e Festival international du film de Toronto aura lieu du 5 au 15 septembre 2019.

Toronto

Cinéma