•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un touriste néo-brunswickois sauve un homme des flammes à l'Île-du-Prince-Édouard

Un homme pose devant un camion de pompier.

Le touriste était en visite à l'Île-du-Prince-Édouard avec sa famille lorsqu'ils sont tombés, par mégarde, sur l'incendie.

Photo :  CBC

Radio-Canada

Peter Slipp et sa famille prévoyaient une visite tranquille à la plage dimanche après-midi, mais une erreur de Google Map les a dirigés sur les lieux d'un incendie.

La famille Slipp était en vacances à l'Île-du-Prince-Édouard ces derniers jours, afin d'assister à un tournoi de soccer dans la province et découvrir ce coin de l'Atlantique qu'ils ne connaissaient pas beaucoup.

Dimanche soir, après le dernier match de soccer, la famille a opté pour une petite visite à la plage de Brackley, question de relaxer. Ne connaissant pas l'itinéraire, le père, Peter Slipp, demande les directions à son application Google et clique sur le premier lieu qui apparaît.

En arrivant sur les lieux, les parents réalisent qu'ils ne sont pas à la plage, mais plutôt au motel juste à côté. Ils décident de se stationner pour trouver les bonnes directions et réalisent, en entrant sur l'enceinte de la propriété, que l'un des immeubles est la proie des flammes.

Je suis sorti et je suis allé voir pour un extincteur, mais je n'ai pas pu en trouver un assez vite et le feu commençait à progresser, se souvient le père de famille.

De grosses flammes sortent du bâtiment.

L'incendie a fait rage au North Winds Inn and Suites près de Brackley Beach, à l'Île-du-Prince-Édouard, dimanche.

Photo :  CBC

Un feu rapide

Peter Slipp se souvient que lorsqu'il est arrivé sur les lieux, il pensait vraiment avoir le temps d'éteindre l'incendie avant qu'il ne se propage davantage. À ce moment-là, il indique que le feu se situait surtout sur les escaliers de l'une des chambres.

Il a décidé de sauter dans l'action en cognant aux portes des chambres du premier étage, où personne ne lui a répondu. Il est ensuite monté au deuxième, où il est tombé sur un couple de personnes âgées.

Le feu progressait très vite. Je savais qu'on devait encore descendre l'escalier en feu et je leur ai dit, je n'arrêtais pas de crier qu'on devait y aller immédiatement, dit M. Slipp.

On était en train de manquer de temps pour sortir.

Peter Slipp

En sortant, il a réalisé qu'il ne pouvait plus emprunter le chemin qu'il avait pris pour monter. Il devait trouver une autre issue de secours, et vite.

Il a trouvé un autre escalier, lui aussi la proie des flammes. Il a réussi à descendre l'un des hommes présents qui peinait à se déplacer. À ce moment précis, il se souvient qu'il était en mode pilote automatique, dit-il.

En sortant du feu, il a aperçu sa voiture au loin où sa femme et ses enfants, inquiets, regardaient la scène.

Ma famille, ç'a été un choc. Ils étaient très inquiets à ce moment-là et ça n'a pas été facile pour eux, raconte le bon samaritain.

Un retour à la maison plus tranquille

Même s'il a souffert de plusieurs brûlures au deuxième degré, Peter Slipp ne regrette pas d'avoir sauté tête première dans les flammes. S'il devait revenir en arrière, il le ferait à nouveau.

Des cloches couvrent son bras.

Peter Slipp est victime de brûlures au deuxième degré, mais il ne regrette pas du tout d'avoir plongé dans l'action.

Photo :  CBC

Après avoir été traité sur place par les ambulanciers, il a décidé de retourner à Fredericton avec sa famille pour retrouver le calme de la maison. Depuis, il fait soigner ses blessures chaque jour à l'hôpital près de chez lui.

Aujourd'hui, il se dit heureux de finalement s'être trompé de chemin.

Avec les renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Incendie