•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Face au succès de Beyond Meat, une option québécoise de protéines végétales

Les protéines végétales, Beyond Meat et Vegeat, prennent d’assaut les rayons.

Photo : Radio-Canada

Sarah Molkhou

L'entreprise américaine Beyond Meat, qui produit des substituts de viande à base de plantes, vient d'annoncer que ses revenus ont dépassé les prévisions des analystes. Un succès qui inspire des entreprises québécoises à se lancer, elles aussi, dans le marché de la protéine végétale.

François Cardinal a fondé Vegeat, une option québécoise à la société américaine Beyond Meat. Son entreprise commercialise des galettes pour hamburgers et du haché végétal depuis 10 jours.

Les produits, qui sont sans OGM, sans soya et sans allergène, sont présentés en exclusivité dans les IGA et les Rachelle Béry. Ils sont faits à partir de pois jaunes, d’huile de coco, de betteraves, d’agrumes, de carottes et de tapioca… Ce sont au total 18 ingrédients, mais aucun d’entre eux n’est produit sur le territoire canadien, selon le fondateur de l'entreprise québécoise.

En entrevue à RDI économie, François Cardinal explique que le consommateur recherche désormais ce type de produits.

Les gens sont conscients que l’on entre dans un nouveau mode de vie, et l’on doit faire face à de nouvelles habitudes alimentaires. On voit que c’est une conscience sociale qui est en train de s’installer, à la fois pour l’environnement, mais aussi pour le bien-être animal.

François Cardinal, fondateur de Vegeat

Pour Sylvain Charlebois, directeur du laboratoire des sciences analytiques en agroalimentaire à l’Université Dalhousie, les protéines végétales sont un vrai bouleversement dans le domaine de l’agroalimentaire. Les choses se passent extrêmement vite, et je pense que c'est vraiment le facteur Beyond Meat qui a tout changé, explique-t-il.

On voit vraiment qu'il y a un engouement pour la protéine végétale, et ça va être aux petites PME québécoises et canadiennes de prendre avantage de cet engouement-là, estime M. Charlebois.

L'entreprise américaine a écoulé pour 67 millions de dollars de produits entre les mois d'avril et de juin, et prévoit maintenant engranger des revenus de plus de 240 millions de dollars cette année.

À ce jour, le marché nord-américain de la protéine végétale est estimé à 1,3 milliard de dollars.

Les protéines végétales sont populaires dans les épiceries, mais aussi dans les restaurants. En plus d'A&W, les boulettes Beyond Meat sont maintenant offertes dans tous les restaurants Tim Hortons du Canada.

Avec les informations de Sébastien Desrosiers

Alimentation

Économie