•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Air France commande 60 avions A220-300, l'ex-C Series

Un appareil A220-300 en vol.

La commande est estimée à 7,2 milliards de dollars.

Photo : Reuters / Regis Duvignau

Radio-Canada

Le groupe Air France-KLM veut acheter 60 avions Airbus A220-300, l'ex-C Series de Bombardier. Ces appareils, qui ne s'ajoutent pas immédiatement au carnet de commandes d'Airbus, seront construits à Mirabel, dans les Laurentides.

Le contrat prévoit également des options pour 30 autres appareils et 30 droits d'acquisition. La commande est estimée à 7,2 milliards de dollars. Dès l’automne 2021, les A220-300 remplaceront donc progressivement les A318 et A319 du transporteur français.

Fin juin, le carnet de commandes de l'A220 comptait 551 appareils, explique Airbus. Au Salon international de l'aéronautique du Bourget, qui se tient en France à la même période, le géant européen avait décroché des commandes ou lettres d'intention pour 85 appareils A220.

La C Series de l’avionneur québécois Bombardier est passée aux mains d'Airbus en juillet 2018.

La transaction a été bien reçue par les analystes qui y ont vu le signal de nouvelles commandes à venir. Airbus a les reins assez solides pour assurer la viabilité de la C Series, ce qui devrait rassurer les compagnies aériennes.

Par ailleurs, Air France a également annoncé mardi le retrait des 10 gros-porteurs longs-courriers A380 – le plus gros avion de la famille du géant européen – de sa flotte d'ici 2022.

L’avionneur européen a reconnu que « l'environnement de compétition actuel limite les marchés sur lesquels l'A380 peut être exploité de façon rentable ». Airbus a d’ailleurs annoncé en février la fin de la production de l'A380, faute de commandes suffisantes.

Avec les informations de La Presse canadienne, et Agence France-Presse

Industrie aéronautique

Économie