•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Markham sous le choc après le quadruple homicide dans sa municipalité

Frank Scarpitti, maire de Markham, au micro de CBC.

Frank Scarpitti, maire de Markham.

Photo : CBC/John LeSavage

Radio-Canada

Le maire de Markham, où quatre personnes ont été tuées dans une maison la fin de semaine dernière, dit que sa ville est « sous le choc » de la violence et se demande si quelque chose aurait pu être fait pour prévenir ces meurtres.

Quand quelque chose d'aussi horrible se produit dans un quartier comme celui où les faits se sont passés, cela va tellement à l'encontre de ce qu'est la communauté, a déclaré Frank Scarpitti.

C'est une communauté où habitent beaucoup de jeunes familles, des gens qui travaillent dur, des jeunes actifs dans les écoles et qui font du sport. Quand quelque chose comme ça arrive, je pense que les gens sont en état de choc, a-t-il expliqué.

Menhaz Zaman, 23 ans, a été arrêté et inculpé de quatre chefs d'accusation d'homicide volontaire dans cette affaire et reste en garde à vue. Les corps de trois femmes et d'un homme ont été retrouvés dans la maison d'un quartier résidentiel de la ville de Markham, située en banlieue de Toronto.

La police régionale de York n'a pas encore publié les noms des victimes. Des proches ont cependant témoigné pour confirmer que les quatre corps retrouvés sont ceux des membres d'une même famille, celle de l'accusé.

M. Scarpitti a dit que les meurtres soulevaient de nombreuses questions troublantes.

Je pense qu’après la diffusion des informations sur l’accusé, les gens se demandent probablement s’il y avait quelque chose qui aurait pu être fait? [...] Cette tragédie aurait-elle pu être évitée d'une façon ou d'une autre?

Frank Scarpitti, maire de Markham

M. Scarpitti a exprimé ses condoléances aux membres des familles, aux amis et aux collègues de travail des personnes tuées.Ce sont des gens qui manquent aujourd'hui dans tant de vies et dans tant de milieux différents, a-t-il ajouté.

La police de York avait été appelée à se rendre à la résidence peu avant 15 h, dimanche, après avoir reçu un appel au 911 signalant de possibles blessures.

En arrivant sur les lieux, les policiers ont rencontré qui leur a ouvert la porte d’entrée et ont ensuite trouvé les quatre corps à l’intérieur, après avoir fouillé la résidence.

Le porte-parole de la police de York, Andy Pattenden, a déclaré lundi que Menhaz Zaman avait été arrêté peu de temps après leur arrivée sur les lieux, mais n'a pas précisé si le suspect avait lui-même téléphoné à la police.

Il n'a pas non plus été confirmé par les autorités qu'il existe un lien entre l'accusé et les victimes.

Les noms des victimes ne seront dévoilés qu'une fois les autopsies terminées, a-t-il dit.

Avec les informations de CBC News

Toronto

Crimes et délits