•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aux prises avec la pire saison de feux de forêt depuis les années 1980, l'Alberta s'adapte

La fumée d'un important feu de forêt masquant le ciel près de High Level au nord-ouest de l'Alberta.

Un important feu qui s'est répandu sur des dizaines de milliers d'hectares fait rage dans la région de High Level au nord-ouest de l'Alberta.

Photo : Deb Stecyk

Radio-Canada

Les incendies de forêt en Alberta ont détruit plus de terres en 2019 qu’au cours de n'importe quelle autre année depuis près de quarante ans, selon des données d’Alberta Wildfire.

Dans le nord de l'Alberta, les flammes ont brûlé une zone plus vaste que le parc national Banff et déplacé des milliers de personnes.

« Les incendies du printemps 2019 en Alberta ont eu de graves conséquences sur les personnes, les communautés, le secteur forestier et l'habitat forestier », indique un document d’Alberta Wildfire.

Cette année, les feux de forêt ont détruit 869 188 hectares, soit une superficie supérieure à celle du parc national Banff (664 100 hectares).

Seule la saison des feux de forêt de 1981 a été plus active que celle de 2019. Cette année-là, 1,3 million d'hectares ont été dévorés par les flammes.

Un pompier arrose des arbres enflammés dans une forêt.

Même si les incendies font partie du cycle naturel de régénération des forêts, les changements climatiques en intensifient la force et la fréquence.

Photo : Caron Dubnick

La province s’adapte

Le gouvernement veut évaluer sa préparation et sa réponse aux incendies de forêt et embaucher un consultant externe pour évaluer une partie du programme de gestion des feux de forêt du ministère de l'Agriculture et des Forêts.

« 2019 a été une saison des feux extrême », a déclaré lundi dans un courriel Jessica Johnson, porte-parole de l'Agriculture et des Forêts.

« L'objectif de cet exercice est de discuter avec les gens impliqués pour voir ce qui fonctionne et ce qui pourrait être amélioré. Nous allons évaluer nos prévisions et notre réaction aux feux de ce printemps. Nous évaluerons aussi le programme de gestion des feux de forêt dans son ensemble, en incorporant ce que nous avons appris lors des évaluations effectuées en 2015 et en 2016 », ajoute Jessica Johnson.

Les changements climatiques à l’oeuvre

Même si les incendies font partie du cycle naturel de régénération des forêts, les changements climatiques en intensifient la force et la fréquence.

ll y a beaucoup plus d’incendies à cause des changements climatiques. La superficie brûlée au Canada a doublé depuis les années 1970 à cause des changements climatiques causés par l’humain. Je ne peux pas être plus clair que cela!

Mike Flannigan, professeur en foresterie et gestion des feux de forêt, Université de l'Alberta

Selon un récent rapport fédéral, le Canada s'est réchauffé deux fois plus vite que le reste du monde depuis 1948 et trois fois plus vite dans certaines parties du nord de l'Alberta.

Le réchauffement fait que la saison sèche et chaude est plus longue qu’avant, les épisodes de foudre augmentent de 10 à 12 % pour chaque degré Celsius et l’humidité diminue, ce qui assèche la végétation.

« Chaque année ne sera pas épouvantable, mais dans l’ensemble, les saisons d'incendie seront plus actives », dit Mike Flannigan.

Avec les informations de Jordan Omstead

Notre dossier sur la saison des feux de forêt en Alberta en 2019

Alberta

Feux de forêt