•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La légalisation du cannabis au Canada, un modèle pour la Grande-Bretagne?

Des plants de cannabis arrivés à maturation dans un centre de production.

Le Canada a légalisé le cannabis en octobre 2018.

Photo : AFP / PABLO PORCIUNCULA BRUNE

Des députés britanniques représentant les trois principaux partis politiques du pays appellent leur gouvernement à s’inspirer du modèle canadien pour légaliser le cannabis. Ils estiment que c'est possible « d’ici 5 à 10 ans ».

Les trois députés – David Lammy du Parti travailliste, Jonathan Djanogly du Parti conservateur et le libéral-démocrate Sir Norman Lamb – se sont exprimés en faveur de la légalisation après une mission « exploratoire » effectuée à Toronto dans le cadre d’un documentaire diffusé lundi sur la chaîne BBC.

M. Lammy, qui était un fervent opposant à la légalisation, dit avoir changé d’idée après sa visite au Canada, où il a vu de près le plus grand marché réglementé dans le monde.

Dans une tribune publiée lundi dans le quotidien The Guardian, il fait l’éloge des systèmes de production et de vente du cannabis légal au Canada : Les points de vente autorisés sont protégés par des gardiens de sécurité et ressemblent plus à une pharmacie. Les taux de THC et de CBD sont clairement indiqués sur les étiquettes tout comme l’est l’alcool sur les bouteilles de bière.

Selon lui, la légalisation non seulement permettra de réduire les injustices envers les communautés les plus touchées par la guerre contre la drogue, mais elle permettra aussi de réduire les taux d’hallucinogènes qui sont présentement très élevés dans le cannabis vendu illégalement en Grande-Bretagne.

Seul bémol, selon lui, est la mainmise des grandes entreprises sur le marché canadien.

Le modèle canadien n’est pas parfait, mais il est grand temps de légaliser du cannabis en Grande-Bretagne.

David Lammy

Sir Norman Lamb, quant à lui, a été filmé en train d’essayer de l’huile de cannabis pour voir si cela l’aidera à s’endormir. Issu du Parti libéral-démocrate et ancien ministre de la Santé, M. Lamb est le premier élu britannique à avoir publiquement consommé du cannabis devant les caméras.

J’ai dormi incroyablement bien, assure-t-il sur Twitter. J’ai pris quelques gouttes et j’ai bien dormi dans l’avion, dit l’élu devant les caméras de la BBC.

Il affirme aussi qu’il trouve « ridicule » le fait qu’il a dû se débarrasser de l’huile de cannabis « dans les toilettes » avant de retourner en Grande-Bretagne, parce que ramener [ce produit] au pays est considéré comme un acte criminel.

Un homme portant des lunettes goûtant à quelques gouttes d'huile de cannabis en plaçant un applicateur sous la langue.

Image tirée du documentaire de la BBC montrant le député et ancien ministre de la Santé Sir Norman Lamb essayant l'huile de cannabis devant les caméras.

Photo : BBC

La mission canadienne a été organisée par l’organisme Volte Face, qui mène une campagne en faveur de la légalisation du pot en Grande-Bretagne.

Les trois députés arrivent à la même conclusion à l’issue de leur visite : Londres doit marcher sur les pas d’Ottawa. Ils estiment que la légalisation sera officielle d’ici 5 à 10 ans.

Seul le conservateur Jonathan Djanogly s’est montré plus réticent, affirmant que la route sera longue encore pour la réglementation de l’herbe dans son pays. « Pas avant 10 à 15 ans », selon lui.

Réagissant au documentaire de la BBC, le gouvernement britannique affirme que la légalisation du cannabis n’éliminerait pas le commerce illégal et ne réglera pas les problèmes associés à la dépendance aux drogues.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cannabis

International