•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois agressions armées en quelques heures à Montréal, dont une fatale

Des policiers protègent un périmètre de sécurité.

Un homme a été poignardé à l'angle des boulevards De Maisonneuve et Saint-Laurent, dimanche soir, à Montréal.

Photo : Radio-Canada / Stéphane Grégoire

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un homme a été tué et deux autres ont été blessés lors de trois agressions armées distinctes qui se sont produites tard dimanche soir et en fin de nuit lundi, à Montréal.

Vers 23 h 40, un homme de 18 ans a été poignardé lors d'une bagarre entre au moins deux personnes survenue à l'angle des boulevards De Maisonneuve et Saint-Laurent.

La victime a été attaquée au haut du corps à l’arme blanche et a été transportée à l’hôpital dans un état jugé critique.

En fin de nuit, son décès a été annoncé par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Le suspect a quitté les lieux avant l’arrivée des policiers. Pour l’instant, les enquêteurs sont sur la scène, ils sont en train de rencontrer les témoins, ils sont en train de faire l’analyse de la scène, a dit l’agent Julien Lévesque, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal.

L'agent Lévesque a ajouté que des vérifications étaient également faites afin de savoir si des caméras de surveillance installées dans le quartier auraient pu capter des images du suspect.

Un vaste périmètre de sécurité a été érigé, ce qui a perturbé la circulation au centre-ville. Le boulevard De Maisonneuve a été fermé entre les rues Saint-Dominique et Clark, et le boulevard Saint-Laurent a été fermé entre les rues Saint-Catherine et Ontario.

La Société de transport de la Ville de Montréal (STM) a annoncé lundi matin que les trains du métro ne s’arrêtaient pas à la station Saint-Laurent, située dans le quadrilatère où se trouve la scène de crime. Ils ont recommencé à s'y arrêter en début d'après-midi.

Depuis le début de l'année, neuf personnes ont été victimes de meurtre sur l'île de Montréal.

Deux autres agressions armées

Un peu plus tôt dimanche soir, vers 23 h 10, un homme de 39 ans a lui aussi été poignardé, dans un restaurant de la rue Saint-Catherine Est, près de l'intersection de la rue Saint-Christophe.

Attaquée à l’arme blanche au haut du corps, la victime aura la vie sauve.

La personne suspecte a, là encore, réussi à prendre la fuite avant l'arrivée des policiers.

Un policier est vu de dos devant une ruelle.

Un quinquagénaire a été poignardé à la suite d’un conflit qui aurait dégénéré, à l'intersection de l'avenue Henri-Julien et de la rue Boucher.

Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

Puis, vers 5 h 15 lundi, un homme de 54 ans a été grièvement blessé par arme blanche devant un immeuble situé à l'intersection de l'avenue Henri-Julien et de la rue Boucher, dans l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

La victime aurait été attaquée au haut corps par un autre homme avec un objet tranchant à la suite d’un conflit qui aurait dégénéré. Elle se trouvait dans un état critique à l’arrivée des policiers.

Lorsque les policiers sont arrivés, la victime était inconsciente. Donc, les policiers ont pratiqué des manœuvres de réanimation. Les ambulanciers qui sont arrivés sur place ont pris la relève. [L'homme] a été rapidement transporté en centre hospitalier pour qu’on s’occupe de lui, a affirmé l’agente Véronique Dubuc, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal.

Dans ce cas-ci, le suspect, âgé de 62 ans, a été arrêté; il devait être interrogé plus tard par des enquêteurs.

Des périmètres de sécurité ont également été érigés sur ces deux scènes de crime. Des enquêteurs et des techniciens en identité judiciaire du SPVM ont été appelés afin d'examiner les lieux.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !