•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Tunisie enterre son premier président élu démocratiquement

Des militaires portent le cercueil du président Beji Caïd Essebsi.

Beji Caïd Essebsi a été élu démocratiquement en 2014, trois ans après la chute de Zine el Abidine ben Ali. Il est mort à quelques mois de la fin de son mandat présidentiel.

Photo : Reuters

Radio-Canada

Le peuple tunisien a rendu samedi un dernier hommage à Béji Caïd Essebsi, premier président élu démocratiquement en Tunisie, lors de funérailles auxquelles ont assisté plusieurs chefs d'État et de gouvernement, dont le président français Emmanuel Macron.

Béji Caïd Essebsi, qui a dirigé la Tunisie pendant sa phase de transition démocratique après la révolution de 2011 et la fin du régime de Zine el Abidine Ben Ali, est décédé jeudi à l'âge de 92 ans.

Les funérailles d'État ont commencé à 11 h (5 h HAE) en présence de dizaines de milliers de Tunisiens.

En hommage au président, de nombreux journaux arboraient des unes en noir et blanc pour le deuxième jour consécutif, le quotidien arabophone Le Maghreb titrant « Adieu, M. le Président ».

La chaîne nationale a diffusé des versets du Coran.

De nombreux axes de circulation ont été fermés, et les forces de sécurité ont été déployées en divers endroits de la capitale et près du cimetière du Djallaz, où Béji Caïd Essebsi devait être inhumé.

Des femmes en pleurs, tenant le drapeau tunisien, lors des funérailles de Beji Caïd Essebsi.

La Tunisie a décrété sept jours de deuil en hommage à son président, et des matches de foot ainsi que des événements culturels ont été annulés.

Photo : Reuters / Ammar Awad

Le président Béji Caïd Essebsi appartient au peuple tunisien, et chaque Tunisien a le droit d'assister à ses funérailles, a écrit vendredi son fils Hafedh, sur Facebook.

Le premier ministre Youssef Chahed a annoncé des funérailles grandioses.

C'est une première pour un président tunisien : le premier dirigeant de la Tunisie après l'indépendance, Habib Bourguiba, avait été enterré en catimini en 2000 sous son successeur Zine-el-Abidine Ben Ali, qui l'avait détrôné. Ce dernier est toujours en exil en Arabie saoudite après avoir été chassé du pouvoir.

Outre Emmanuel Macron, étaient attendus le président algérien Abdelkader Bensalah, l'émir du Qatar Tamim ben Hamad al Thani, le souverain espagnol Felipe VI, de même que le chef de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

Vous aviez un grand président, un très grand président, qui avait su garder tout à la fois la sagesse des décennies accumulées et une jeunesse qui ne cédait rien, a dit Emmanuel Macron, rendant un hommage au premier président de la deuxième République de Tunisie.

Avec [...] cette vision qui était la sienne, cette force d'âme, il a supporté, pour votre pays, pour notre peuple ami tunisien, la stabilité de la Constitution, l'attachement à la liberté, l'attachement à l'ouverture, une place inédite donnée aux femmes et à l'égalité entre les femmes et les hommes.

Emmanuel Macron, président de la France

Il a su à nouveau embrasser les combats de son époque pour [...] mener la Tunisie dans l'ère de la modernité, a ajouté le chef d'État français qui dit avoir eu une affection particulière, presque filiale, pour le président tunisien.

Emmanuel Macron lors de son discours aux funérailles de Beji Caïd Essebsi.

Le président français a rendu un hommage appuyé à Beji Caïd Essebsi.

Photo : Reuters

Évoquant la mémoire du disparu, il a ajouté : C'est ce peuple tunisien [qui] saura le plus profondément que le plus bel hommage à vous rendre est de porter une Tunisie ouverte, tolérante, patriotique, fidèle à elle-même.

La Tunisie a décrété sept jours de deuil en hommage à son président, et des matches de soccer ainsi que des événements culturels ont été annulés.

Une élection présidentielle anticipée pourrait avoir lieu dès le 15 septembre. D’ici là, le chef du Parlement Mohamed Ennaceur, 85 ans, qui a prêté serment quelques heures après le décès de M. Caïd Essebsi, est chargé d'assurer la présidence par intérim pour 90 jours maximum.

Avec les informations de Agence France Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International