•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toujours aucun candidat à la direction du NPD du Nouveau-Brunswick

Le Nouveau Parti démocratique du Nouveau-Brunswick n'a fait élire aucun député depuis 2003.

Jennifer McKenzie et des candidats et partisans tenant des affiches orange.

Jennifer McKenzie et le NPD du Nouveau-Brunswick en campagne électorale en 2018.

Photo : Facebook / @nbndp.npdnb

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

On ne se bouscule pas pour diriger le Nouveau Parti démocratique du Nouveau-Brunswick. Après la déconfiture de la branche provinciale du NPD aux élections provinciales de l’an dernier, personne n’est officiellement candidat pour briguer la direction de la formation politique.

La période de dépôt des candidatures a pourtant pris fin mercredi dernier, le 24 juillet. Selon la présidente du comité de la course à la direction du NPD du Nouveau-Brunswick, Hélène Boudreau, des personnes se sont tout de même manifestées.

C'est certain qu'on a eu de l'intérêt au niveau des membres, qui ont fait application, dit Mme Boudreau. On a eu quelques intérêts, mais il n’y a personne qui a rencontré les exigences.

Hélène Boudreau.

Hélène Boudreau

Photo : Radio-Canada

Aux élections générales du 24 septembre 2018 au Nouveau-Brunswick, le Nouveau Parti démocratique n’a récolté que 5 % des voix, une diminution de près de huit points de pourcentage comparativement à l’élection précédente, et a été devancé par quatre autres partis.

Le NPD n’a fait élire aucun député provincial depuis Elizabeth Weir en 2003, et aucun de ses représentants n’a siégé à l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick depuis la démission de Mme Weir en octobre 2005.

Jennifer McKenzie et Mackenzie Thomason.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Mackenzie Thomason (droite) est chef par intérim du NPD du Nouveau-Brunswick depuis la démission de Jennifer McKenzie.

Photo : Facebook / @MackenzieThomasonNewMarylandSunburyNDP

En février dernier, Jennifer McKenzie a démissionné de son poste de chef du parti, déclenchant cette course à la direction.

En mars, Mackenzie Thomason, qui avait été candidat du NPD dans New Maryland-Sunbury, devenait à 21 ans le chef par intérim du parti. Le jeune politicien, qui vient d’avoir 22 ans, travaille pour UPS et livre des journaux en plus de s’acquitter de ses tâches au NPD.

Hélène Boudreau affirme que le parti est loin d’être mort au Nouveau-Brunswick et que plusieurs jeunes, à l’instar de leur chef intérimaire actuel, montrent un intérêt grandissant pour le NPD dans la province.

Selon les règles du parti, le NPD du Nouveau-Brunswick dispose d’encore un an et demi pour élire un nouveau chef.

Avec les renseignements de Francis Pilon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !