•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • La lutte : le sport-spectacle qui galvanisait le Forum dans les années 1950

    Le lutteur Edouard Carpentier maintient au sol son adversaire.

    Dans les années 1950, Radio-Canada présentait en direct du Forum de Montréal la soirée de lutte.

    Photo : Radio-Canada

    Radio-Canada

    Saviez-vous qu’à une certaine époque la lutte occupait le second rang des sports les plus populaires au Québec juste derrière le hockey? Les combats de lutteurs québécois tels qu’Yvon Robert, Édouard Carpentier, Ovila Asselin, Maurice Vachon et tant d’autres attiraient au Forum des milliers d’amateurs. Radio-Canada a présenté plusieurs matchs durant l’âge d’or de la lutte au Québec.

    Le Maurice Richard de l’arène aux origines de l’engouement pour la lutte

    La plus grande des étoiles demeure sans conteste Yvon Robert. Le champion du monde suscite, des années 1930 aux années 1950, autant d'admiration que Maurice Richard au hockey.

    À la fin de 1933, Yvon Robert quitte Montréal pour Boston afin de prolonger sa saison de lutte pendant l'hiver. Là-bas, il rencontre Paul Bowser, promoteur de l'American Wrestling Association (AWA). Avec un champion de la trempe de Robert, une vedette francophone, Bowser voit l'occasion de développer le marché de la lutte à Montréal, alors marginal. Il demande à Eddy Quinn, un ancien chauffeur de taxi converti en promoteur, de s'occuper de la carrière du jeune lutteur.

    Bowser, Quinn et surtout Robert réussiront à hisser Montréal parmi les capitales nord-américaines de la lutte.

    Pendant plus de trois décennies, le Forum devient un lieu incontournable pour les meilleurs lutteurs du Canada et des États-Unis.

    Des numéros de haute voltige

    Les Nouvelles du sport, 1er novembre 2010

    C’est Yvon Robert qui découvre, lors d’un voyage en France, le grand talent d’Édouard Carpentier.

    Diane Sauvé présente un reportage sur ce lutteur acrobate aux Nouvelles du sport, à l’occasion de son décès le 1er novembre 2010.

    Le lutteur français d’origine russo-polonaise séduira le public en volant au-dessus du ring et en multipliant les prises à partir de la troisième corde.

    Édouard Carpentier avait participé au préalable aux Jeux olympiques de Londres en 1948 et à ceux d’Helsinki en 1952 à titre de gymnaste. Son succès traversait les frontières. Il devint une grande vedette tant aux États-Unis qu’au Japon.

    La lutte à la télévision de Radio-Canada

    La Lutte, 31 octobre 1956 (remontage)

    La présentation des matchs de lutte pouvait compter sur « près d’un million et demi de téléspectateurs à la télé de Radio-Canada ».

    Et pour ceux qui ne possédaient pas de petit écran à la maison, il restait la vitrine de chez Dupuis Frères pour voir à l’œuvre les gladiateurs de l’époque.

    Dans ce temps-là, les gens n’avaient pas de télévision. Même en hiver, devant la vitrine, en grelottant, ils regardaient la lutte parce que Dupuis Frères avait une télé.

    Gino Brito, ex-lutteur

    À l'automne 1952, la télévision de Radio-Canada présente de la lutte tous les mardis en direct de l'auditorium de Verdun. L'horaire change en janvier 1953. Les combats sont alors diffusés le mercredi à 21 heures, en direct du Forum de Montréal, tout juste après le téléroman La famille Plouffe.

    Bonsoir amateurs de lutte, encore une fois nous vous parlons du Forum à Montréal. C’est la lutte ce soir! Dans ce match, Wild Bull Curry du Texas fait face à Ovila Asselin de Montréal.

    Michel Normandin

    C’est ainsi que l'annonceur Michel Normandin introduisait les combats.

    Dans cet extrait d’archives de La Lutte du 31 octobre 1956, la foule enthousiaste applaudit les performances d’Ovila Asselin, un ancien culturiste. Les spectateurs deviennent hilares lorsqu’Asselin renverse son adversaire par-dessus les câbles et que l’excentrique texan va choir dans l’assistance.

    Un autre extrait de combat suit. Cette fois, Maurice Vachon affronte Larry Moquin. L’arbitre sermonne Vachon pour ses pratiques peu orthodoxes à la limite de la légalité, ce qui fait râler celui qui, plus tard, sera connu sous le nom de Mad Dog Vachon. L’arbitre disqualifie le lutteur enragé à la voix rocailleuse et déclare Moquin vainqueur du match.

    Le lutteur Maurice Vachon qui invective l'arbitre venant de la disqualifier. Laurent Moquin est également dans l'arène.

    L'arbitre disqualifie le lutteur Maurice Vachon lors du match du 31 octobre 1956.

    Photo : Radio-Canada

    La popularité de ce sport-spectacle est telle, au Québec comme au Canada, que La Lutte devient une des émissions les plus populaires de Radio-Canada.

    À l'automne 1955, La Lutte se classe au septième rang des 20 émissions les plus regardées à Montréal.

    Archives

    Sports