•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rejet des contestations de l'élection à Uashat mak Mani-Utenam

Une boite de scrutin.

Les boîtes de scrutins lors de l'élections de Uashat mak Mani-Utenam.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le comité d'appel du conseil de bande de Uashat mak Mani-Utenam rejette les deux contestations de la dernière élection. L’un des deux contestataires veut maintenant se tourner vers les tribunaux.

Le comité d'appel a rendu sa décision jeudi, selon un communiqué publié par le conseil de bande. Le comité précise que les requérants ont manqué énormément de sérieux dans leur démarche.

Les contestations de Normand Pilot et de Bastien Rolland Thirnish sont rejetées en raison d'un manque de preuve digne de foi et du non-respect des délais prescrits dans le code électoral de la communauté, précise le comité d’appel.

M. Thirnish rejette ce dernier point. Il soutient avoir envoyé sa contestation par lettre recommandée à l’intérieur des 14 jours prévus à cette fin par le code électoral.

Rolland Thirnish accorde une entrevue à Radio-Canada

Le candidat à la chefferie défait Bastien Rolland Thirnish

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Bastien Rolland Thirnish soutenait notamment que des votes avaient été achetés pendant la campagne électorale de même que le jour du vote. Il soutenait également que la corruption et l'intimidation sont monnaie courante en période électorale.

Normand Pilot, de son côté, affirmait qu'il y a eu des irrégularités dans les listes électorales et dans la gestion boîtes de scrutin.

Le chef Mike McKenzie se réjouit de la décision du comité d'appel. Mike McKenzie amorce un 3e mandat. Il a obtenu 55 % des voix.

Contestataire insatisfait

Bastien Rolland Thirnish se dit peu surpris que le comité d’appel de l’élection dans sa communauté ait rejeté la contestation qu’il a déposée.

Je m’en doutais déjà. J’avais un cas en 2016. C’était comme la même chose. J’avais tellement de preuves en 2016. La décision a été comme rejetée, comme cette fois-ci, explique-t-il.

Le code électoral de Uashat mak Mani-Utenam prévoit dans sa section 7.7 que si la personne qui a contesté n’est pas satisfaite de la décision du comité d’appel, elle peut s’adresser au tribunal compétent qui tranchera le litige.

Bastien Rolland Thirnish dit étudié la décision du comité d’appel avec ses avocats pour préparer la suite des procédures.

Côte-Nord

Autochtones