•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Apple acquiert les puces pour modems d'Intel

Une femme regarde l'écran de son téléphone portable devant un logo Apple.

Par le biais de cette transaction, Apple met la main sur plus de 17 000 brevets de téléphonie mobile et sur 2200 personnes employées par Intel.

Photo : Reuters / Aly Song

Reuters

Apple a annoncé jeudi l’acquisition de l’activité de puces pour téléphones intelligents d’Intel pour un milliard de dollars (897 millions d’euros), quelques mois après l’annonce par Intel de son retrait des puces pour modems de cinquième génération.

L’opération permettra au fabricant de l’iPhone de détenir plus de 17 000 brevets de téléphonie mobile, et 2200 salariés et salariées d’Intel passeront à la firme à la pomme.

Intel s’était positionné comme l’unique fournisseur de puces pour les modems de l’iPhone après la bataille judiciaire qui a opposé Apple et son précédent fournisseur, Qualcomm, au sujet de brevets. Mais Apple et Qualcomm ont conclu en avril un accord-surprise qui a permis à ce dernier de lui vendre de nouveau ses puces, conduisant Intel à se retirer de la course.

La cession devrait être finalisée au dernier trimestre de 2019, ont précisé Intel et Apple.

L’acquisition, la deuxième plus importante de l’histoire d’Apple après celle de Beats Electronics en 2014 pour 3,2 milliards de dollars, lui permet de faire un grand pas en avant dans sa stratégie dite « Doctrine Cook », du nom de son directeur général, Tim Cook, visant à maîtriser les composants essentiels de ses téléphones mobiles.

Dans les échanges d’après-bourse à Wall Street, Intel progressait de 1,5 % à 52,98 $ US tandis qu’Apple n’a pas encore réagi à l’opération.

Intel conservera le droit de développer des modems pour des applications autres comme les ordinateurs personnels, les équipements industriels et les voitures autonomes.

Téléphones intelligents

Techno