•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Nouvelle-Écosse s’attaque à la décontamination de ses anciennes mines d’or

La province dépensera 47,9 M$ pour décontaminer 2 des 69 premiers sites potentiels.

Photo par satellite du site de Montague Gold Mines.

Les traces laissées par l’extraction de l'or à Montague Gold Mines sont bien visibles sur cette image par satellite.

Photo : Google Street View

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse va dépenser 47,9 millions de dollars pour décontaminer deux des anciennes mines d’or de la province. Il s’agit de la première étape d’un projet de décontamination de plusieurs dizaines de sites abandonnés.

La province lancera sous peu un appel d’offres pour le nettoyage des sites de Montague Gold Mines, près de Dartmouth dans la région d’Halifax, et de Goldenville, dans le comté de Guysborough.

Ces deux sites sont contaminés à des degrés élevés, en plus d’être situés non loin de communautés, a indiqué jeudi le ministre des Terres et des Forêts, Iain Rankin.

Le ministre précise que le gouvernement examinera 69 sites industriels abandonnés situés sur des terres de la Couronne et déterminer si une décontamination s’impose.

Les prochains sites contaminés dans la mire du gouvernement provincial sont les anciennes mines d'or de Caribou Mines et Oldham, dans la Municipalité régionale d’Halifax, et deux anciennes mines de charbon à Sydney Mines au Cap-Breton.

Remédier à ces questions environnementales est un devoir envers le public, affirme M. Rankin. Plusieurs de ces sites ont 50 ans ou plus, et à l’époque, il n’y avait pas vraiment de réglementation [environnementale], souligne-t-il.

Puisque la gravité de la contamination varie selon les sites, le gouvernement, explique le ministre Rankin, établira les priorités. Les endroits où l’on remarque une contamination au mercure ou à l’arsenic viendront en tête de liste, précise-t-il.

Site de Montague Gold Mines.

Ce site où était située la mine d'or de Montague Gold Mines sera décontaminé.

Photo : CBC / Frances Willick

Le coût estimé de 47,9 millions de dollars pour décontaminer les deux premières mines d’or apparaît dans de nouveaux documents budgétaires pour l’année fiscale 2018-2019, que la province a déposés jeudi. La ministre des Finances, Karen Casey, reconnaît que le coût de décontamination de divers sites à travers la province pourrait être élevé, mais qu’il s’agit d’un travail auquel le gouvernement doit se consacrer.

Nous avons la responsabilité de réagir, a déclaré jeudi Mme Casey. C’est une chose qui aurait dû être faite il y a longtemps, qui doit être faite, et nous avons lancé le processus.

Le chef de l’opposition Tim Houston, du Parti progressiste-conservateur, dit que ces sites doivent être décontaminés et que les gouvernements précédents n’ont pas fait leurs devoirs. On ne peut ignorer les risques pour les sources d’eau potable, remarque-t-il.

Le chef du Nouveau Parti démocrate provincial, Gary Burrill, souligne de son côté qu’une robuste réglementation en matière de protection de l’environnement permet d’éviter des situations comme celles-ci, où les contribuables paient la facture pour décontaminer des sites abandonnés par une industrie.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !