•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coups de feu à Pointe-Sapin : deux personnes ont été trouvées mortes

La GRC confirme avoir trouvé deux corps jeudi matin dans les locaux d'une entreprise.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Des agents de la Gendarmerie royale du Canada sur place.

La GRC a reçu un appel vers 7h30 jeudi matin.

Photo : Radio-Canada / Shane Magee

Radio-Canada

Deux personnes ont été trouvées mortes dans les locaux de DJ Marine, une entreprise de Pointe-Sapin, au Nouveau-Brunswick.

La Gendarmerie royale du Canada confirme avoir trouvé deux corps jeudi matin dans une entreprise de Pointe-Sapin, dans le comté de Kent, au Nouveau-Brunswick.

L'affiche du magain à Pointe-Sapin, au Nouveau-Brunswick.

Des coups de feu ont été tirés au commerce DJ Marine jeudi matin.

Photo : Radio-Canada / Shane Magee

La police a reçu un appel vers 7 h 30 jeudi matin, mais ne peut pour l'instant confirmer ce qui s'est passé.

Dans un petit village comme Pointe-Sapin, 400 personnes, c’est choquant. Ça sème la panique pour sûr. On a su de la GRC que c’est un cas isolé, un cas familial.

Président du DSL de Pointe-Sapin, Jean-Charles Daigle

Deux employées de la COOP de Pointe-Sapin, Thérèse Daigle et Roberta Daigle, se sont rendues sur place pour offrir de la nourriture aux employés de DJ Marine, qui étaient toujours à l'intérieur du magasin jusqu'à la fin de l'enquête préliminaire menée par les enquêteurs.

C'est quelque chose qui nous touche beaucoup parce qu'ils viennent manger à la COOP tous les midis

La gérante de la coopérative, Thérèse Daigle
Deux femmes parlent à la caméra.

Roberta Daigle et Thérèse Daigle ont porté de la nourriture aux employés de DJ Marine, qui n'ont pas encore eu la permission des enquêteurs de quitter l'endroit.

Photo : Radio-Canada / Guy LeBlanc

Thérèse Daigle trouve triste qu'une telle situation se produise dans leur communauté et peine à garder ses émotions.

Petite place, grosse place, ce sont des tragédies qui arrivent et on ne choisit pas où elles vont arriver, dit-elle.

La gérante confirme que la nouvelle s'est répandue très rapidement à Pointe-Sapin et qu'elle a beaucoup secoué les gens. Les deux femmes, pour leur part, l'ont apprise par des clients lorsqu'elles travaillaient.

C'est triste, c'étaient deux bonnes personnes. Ils étaient fins tous les deux, confie pour sa part Roberta Daigle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !