•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les meurtriers présumés toujours à Gillam, confirme la GRC

Des hommes en habits militaires descendent d'une remorque d'un camion.

Des policiers de la GRC inspectent la remorque d'un camion à un barrage routier près de Gillam, dans le nord du Manitoba, où deux meurtriers présumés sont recherchés.

Photo : Radio-Canada / Lyzaville Sale

Radio-Canada

Les deux fugitifs recherchés en lien avec trois meurtres en Colombie-Britannique ont été aperçus à deux reprises dans le secteur de Gillam, et la Gendarmerie royale du Canada (GRC) croit qu'ils s'y trouvent toujours.

Kam McLeod et Bryer Schmegelsky ont été aperçus dans ce secteur du nord du Manitoba avant que la police ne découvre, incendié, le Toyota RAV4 qu'ils utilisaient jusqu'alors pour se déplacer.

Une chronologie des événements.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Chronologie des événements

Photo : Radio-Canada / Elliott Sloan

Aucun signalement de vol de véhicule n’a été attribué aux suspects [depuis]. Nous croyons donc qu’ils sont toujours dans ce secteur, affirme Julie Courchaine, agente des relations avec les médias de la GRC du Manitoba.

Il y a toujours une forte présence policière dans le secteur de Gillam. Nous avons déployé le Groupe tactique d’intervention, l’Équipe de négociation dans les situations de crise, le Groupe des crimes majeurs de la GRC et le District du Nord de la GRC, poursuit-elle.

Julie Courchaine indique que la GRC a reçu 80 informations concernant la traque au cours des dernières 48 heures.

La GRC avait confirmé mercredi que le Toyota RAV4 gris conduit par les deux hommes avait été découvert en feu, lundi soir, près de la Première Nation crie de Fox Lake, au nord de la ville de Gillam.

Les hommes ont abandonné leur moyen de transport à environ 1000 kilomètres au nord de Winnipeg, une zone isolée décrite comme un environnement inhospitalier, parfois impénétrable.

La zone de recherche est impitoyable, disent des experts

Selon les personnes qui connaissent la localité de Gillam, où sont recherchés Kam McLeod et Bryer Schmegelsky, accusés de meurtre au deuxième degré, les deux fugitifs ne pourront pas fuir longtemps s’ils y sont. Car, disent-ils, la brousse est épaisse, et la terre est marécageuse et fourmille d’insectes.

« Si vous n’êtes pas équipé et préparé adéquatement, vous ne survivrez pas » , croit William Hunter, qui a déjà combattu les feux de forêt dans les environs de Gillam.

Trois policiers armés et un chien qui marchent dans le buisson.

La police est sur le qui-vive depuis mardi soir dans le nord du Manitoba, pour tenter de retrouver les deux hommes suspectés de meurtres en Colombie-Britannique

Photo : Radio-Canada / Gilbert Rowan

Selon l'ancien conseiller en environnement à Fox Lake pour des projets d'hydroélectricité Brian Kotak, « [les deux fugitifs] pourraient facilement tourner en rond en essayant de trouver une route plus sèche pour se déplacer ».

L'homme, qui est maintenant directeur général de la Manitoba Wildlife Federation, suppose que « [Kam McLeod et Bryer Schmegelsky] vont se cacher quelque part et essayer de rester sous le radar ».

Une chose « plus facile à dire qu’à faire », précise-t-il. Brian Kotak se demande s’ils ont les vêtements appropriés, s’ils ont assez de chasse-moustiques pour contrer la horde d'insectes piqueurs, s'ils ont de la nourriture et de l’eau.

Deux garçons recherchés pour meurtre.

La GRC demande l'aide du public pour retrouver Kam McLeod et Bryer Schmegelsky, considérés comme des individus dangereux.

Photo : GRC

« C'est une zone spectaculaire, mais c'est aussi une zone très intimidante, explique-t-il. Si vous ne connaissez pas cette région et que vous vous y perdez, vos chances de survie sont plutôt minces », pense-t-il.

William Hunter, lui, ne croit pas qu'il sera possible pour les deux jeunes de rester cachés et qu'il est improbable qu'ils sautent dans un train ou fassent de l'auto-stop en raison de l'étendue du territoire. De plus, fuir à pied n'est tout simplement pas raisonnable puisque, fait-il remarquer, la majeure partie du terrain est un sol mou et gorgé d'eau, sur lequel il est difficile de se déplacer.

Des habitués?

Alors que Bryer Schmegelsky était toujours considéré comme porté disparu, son père, Alan, a déclaré à CHEK News que les deux jeunes hommes se considéraient comme des survivalistes. Selon lui, ils développent cet intérêt depuis deux ans et demi.

La GRC a envoyé des chiens policiers dans les environs de Gillam et a établi un barrage routier à l'intersection des routes provinciales 280 et 290 menant à la collectivité.

Par ailleurs, d'après des informations de La Presse canadienne, la GRC enquête sur la photo d'un insigne nazi qui aurait été envoyée par l'un des suspects à un participant d'un réseau de jeux vidéo.

Selon la sergente Janelle Shoilet, ce participant a alerté le corps policier. La photo montre Bryer Schmegelsky portant une tenue militaire et un masque à gaz tout en brandissant une arme à air comprimé.  

Avec les informations de La Presse canadienne

Manitoba

Crimes et délits