•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moncton, centre d'excellence de curling pour le Nigeria

TJ et Susana Cole sont originaires de Denver, au Colorado.

Photo : Radio-Canada / Guy R. LeBlanc

François Le Blanc

Le Centre d'excellence de Curl Moncton accueille cette semaine une équipe du Nigeria dans le cadre de ses camps de perfectionnement estivaux. C'est la deuxième année que Susana et Tijani Cole y participent. Leur but : aller aux Jeux olympiques.

C'est toujours excitant de revenir à Moncton, lance Tijani Cole.

Celui qu'on surnomme TJ rappelle que le duo est encore néophyte en curling et qu'il leur en reste beaucoup à apprendre sur ce sport.

Les athlètes doivent une partie de leurs premiers succès à Curl Moncton et à l'un de ses entraîneurs acadiens, Ellery Robichaud.

C'est le meilleur du monde, s'exclame Susana Cole en parlant de son entraîneur. Elle est très reconnaissante puisque M. Robichaud leur a permis de progresser rapidement, explique l'athlète. C'est d'ailleurs grâce à cette progression qu'ils ont remporté, le 25 avril dernier, une victoire au Championnat mondial de double mixte.

Il s'agissait de la première fois qu'une nation africaine remportait un match dans une compétition internationale de curling.

C'était une expérience extraordinaire et surprenante. Nous avons vécu de grandes émotions.

Susana Cole, curleuse

Réaliser un rêve

TJ et Susana Cole sont originaires de Denver au Colorado. Leurs racines d'origine nigérienne leur permettent de représenter le pays dans des compétitions internationales.

Ma famille est originaire d'Onitsha, dans le sud du Nigeria, explique TJ. Lorsque la fédération de curling a été créée, il a sauté sur l'occasion.

En plus de représenter leur pays, ils ont aussi le sentiment d'être des ambassadeurs de Moncton, disent-ils.

Ils sourient et lèvent les bras au ciel.

Les deux représentants du Nigeria après leur victoire

Photo : Facebook Fédération internationale de curling

Apprendre rapidement

L'an passé, les Cole ont suivi les camps de Curl Moncton pendant quatre semaines.

Tout le monde nous disait que le Centre d'excellence de curling était l'endroit idéal. Donc, nous sommes venus et nous avons eu un coup de foudre pour Moncton et la région. C'est notre deuxième maison au Canada, confie Tijani Cole.

Cette année, ils sont de retour, mais seulement pour une semaine.

Ils s'entraînent en prévision du Championnat mondial de double mixte qui aura lieu en octobre en Écosse. Leur but est de se qualifier pour les Jeux olympiques de 2022. Le défi est de taille et ils en sont conscients. C'est pourquoi ils redoublent d'efforts lors de leurs entraînements, ce qui impressionne leur entraîneur.

Après la séance de mardi, on a fini à 4 heures et demie. Et puis, à 6 heures, ils étaient encore sur la glace pour lancer des pierres. Ils ont des grands objectifs.

Ellery Robichaud, entraîneur de l'équipe du Nigeria et au Centre d'excellence de Curl Moncton

Pour TJ, il est hors de question de laisser des pensées négatives le déconcentrer. Nous allons utiliser tout ce que nous avons appris ici. Nous allons travailler très fort sans nous surmener, dit-il.

Dans les prochaines semaines, les Nigérians vont tenter de participer à un maximum de tournois au Colorado pour être fin prêts. Néanmoins, le manque de compétitions de haut niveau pourrait nuire à leur préparation.

Le développement du curling au Nigeria se fait par petits pas. Comme il n'y a pas de glace, les jeunes pratiquent ce sport en gymnase grâce au Floor Curling.

L'an prochain, nous amènerons d'autres joueurs du Nigeria à Moncton.

Tijani Cole, curleur

Si leur séjour à Moncton est de courte durée, ils promettent de revenir dès qu'ils en auront la chance.

Curling

Sports