•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grassy Narrows et Ottawa peinent à s’entendre sur un nouveau centre de traitement

Dessin d'un édifice en pierres et en bois entouré de conifères.

Un dessin de ce à quoi ressemblerait le centre de soins à Grassy Narrows selon la proposition de la communauté

Photo : Rapport de la firme SBA

Radio-Canada

Le chef de la Première Nation de Grassy Narrows, Rudy Turtle, affirme que sa communauté et le gouvernement fédéral n’ont toujours pas réussi à s’entendre sur la conception et le financement d’un centre de traitement pour les personnes malades en raison d’un empoisonnement au mercure.

En entrevue à CBC, M. Turtle a affirmé mercredi que les fonctionnaires fédéraux proposent des plans qui diffèrent de ce que veut la collectivité.

Une homme tenant un chandail sur lequel il est écrit en anglais « Premier ministre Trudeau, allez-vous nous indemniser pour la crise du mercure? »

Selon le chef Rudy Turtle, la proposition de Grassy Narrows pour le centre de traitement est fondée sur des études de faisabilité et de conception déjà présentées au gouvernement.

Photo : CBC/Jorge Barrera

Selon M. Turtle, la proposition fédérale ressemble à un hôpital, tandis que le concept proposé par Grassy Narrows ressemble davantage un foyer pour personnes âgées.

Nos techniciens ont conçu une installation de 22 lits... et c’est ce que nous voulons, mais ils sont revenus avec une conception différente et nous n’aimons même pas ce qu’ils nous ont offert.

Rudy Turtle, chef de la Première Nation de Grassy Narrows

Les discussions entre la Première Nation et le gouvernement fédéral achoppent également sur la façon de financer l’établissement de santé.

Grassy Narrows souhaite la création d’une fiducie pour assurer la construction et le fonctionnement du centre.

Keith Conn, le sous-ministre adjoint responsable des Premières Nations à Santé Canada, avait indiqué en juin que les accords signés avec les Premières Nations sont juridiquement contraignants et qu'une fiducie ne serait pas nécessaire.

Environ 9 habitants de Grassy Narrows sur 10 présentent des symptômes d’empoisonnement au mercure, dont de l’anémie et des problèmes de santé mentale.

Un panneau qui avise les résidents que la rivière Wabigoon est contaminée au mercure.

Les cours d’eau autour de cette communauté du Nord-Ouest de l’Ontario ont été contaminés dans les années 1960 par des déversements d’une usine de pâtes et papiers.

Photo : Radio-Canada / Jody Porter CBC

La construction du centre a été promise en 2017 par le gouvernement fédéral.

Des fonctionnaires fédéraux et le ministre des Services aux Autochtones, Seamus O'Regan, ont dit à maintes reprises qu'ils étaient déterminés à conclure une entente et à construire l'installation.

Le ministère des Services aux Autochtones n’a pas répondu mercredi à une demande d’entrevue.

Avec les informations de CBC

Nord de l'Ontario

Politique fédérale