•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Crise du logement à l’Î.-P.-É. : « Il n’y a rien de disponible »

Le taux d'inoccupation des logements est à un niveau record dans la province.

Une pancarte où il est inscrit « For rent », ce qui signifie à louer en français.

La crise du logement continue de sévir à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Associated Press / David Zalubowski

Radio-Canada

La pénurie de logements frappe durement les ménages à faible revenu à l’Île-du-Prince-Édouard, selon Lori Johnston, la responsable des services de recherche de logement de la province.

Selon la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), le taux d’inoccupation des logements dans la province était de 0,3 % l’automne dernier, un niveau record.

D'après Lori Johnston, qui est entrée en fonction en mars à l'Île-du-Prince-Édouard, la situation ne s’est pas améliorée depuis et il est plus difficile que jamais de trouver un logement louer.

Je fais moi-même des appels pour les clients. Nous avons beaucoup de contacts auprès des services d’aide au logement et des propriétaires, mais il n’y a rien de disponible en ce moment, affirme Mme Johnston.

Mme Johnston dit avoir été obligée de diriger certaines personnes vers des refuges pour sans-abri, ou de conseiller à d’autres d’emménager temporairement avec des membres de leur famille. Malgré tout, elle demande aux gens ayant besoin d’aide pour se loger de ne pas hésiter à communiquer avec elle.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Immobilier