•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jody Wilson-Raybould publiera un livre pendant la campagne électorale

L'ex-ministre fédérale de la Justice Jody Wilson-Raybould publiera un livre en septembre prochain, un mois avant les élections.

L'ex-ministre fédérale de la Justice Jody Wilson-Raybould publiera un livre en septembre prochain, un mois avant les élections.

Photo : The Canadian Press / Jonathan Hayward

Radio-Canada

L'ancienne ministre de la Justice Jody Wilson-Raybould publiera un livre en pleine campagne électorale fédérale. Son éditeur promet un travail « opportun » et « passionné ».

Jody Wilson-Raybould publiera cet ouvrage le 20 septembre, selon son éditeur, soit un mois avant le scrutin fédéral qui doit se dérouler le 21 octobre.

L'ex-ministre de la Justice se présentera d'ailleurs comme candidate indépendante dans la circonscription de Vancouver-Granville.

Elle avait été expulsée du caucus libéral après que les allégations d'ingérences en lien avec le procès de la firme d'ingénierie SNC-Lavalin eurent éclaboussé le cabinet du premier ministre, Justin Trudeau.

Les affaires autochtones avant SNC-Lavalin

Un porte-parole de Purich Books, qui publie le livre, a déclaré à CBC News que l'affaire SNC-Lavalin ne sera « absolument pas » le sujet principal du livre. Mme Wilson-Raybould fera plutôt part de son point de vue quant à la meilleure façon d'« aller de l'avant » dans le processus de réconciliation avec les peuples autochtones.

Mme Wilson-Raybould, qui a été à la fois chef régionale de l'Assemblée des Premières Nations de la Colombie-Britannique et représentante de la Couronne lors de son passage au sein du cabinet de Justin Trudeau, possède une perspective unique et importante du leadership et des défis auxquels les peuples autochtones sont confrontés et des succès obtenus, estime son éditeur.

Dans ce livre, Jody Wilson-Raybould s'inspire de ses discours et d'autres écrits pour soutenir que la véritable réconciliation ne se produira que lorsque le Canada cessera de faire du déni, reconnaîtra les droits autochtones et remplacera la Loi sur les Indiens. La bonne nouvelle, c'est qu'il existe des solutions.

Purich Books, éditeur du livre

Mary Ellen Turpel-Lafond, une ancienne juge de la Cour provinciale de la Saskatchewan qui a témoigné devant le comité de la Chambre des communes chargé d'étudier l'affaire SNC-Lavalin, a déclaré que le livre de Wilson-Raybould est « incontournable » pour les Canadiens.

« Puglaas (le nom de Mme Wilson-Raybould dans la langue Kwakʼwala) se tient debout parmi les Canadiens, c'est une personne pour qui la vérité, l'altruisme et les principes ne sont pas que de simples mots, mais des valeurs sur lesquelles il faudrait se baser pour faire de la politique différemment », soutient Mme Turpel-Lafond.

Un porte-parole du Parti libéral a pour sa part affirmé que sa formation n'accordait pas d'importance outre mesure au livre d'un ancien membre.

Nous nous concentrons sur le choix clair que les Canadiens devront faire au cours de cette campagne, entre le plan du Parti conservateur visant à réduire les services sur lesquels les familles comptent, et le plan positif de l'équipe libérale pour continuer à investir dans la classe moyenne.

Braeden Caley, directeur principal des communications au Parti libéral

L'ex-ministre Jane Philpott, proche collègue de Mme Wilson-Raybould qui a aussi démissionné du cabinet de Justin Trudeau dans la foulée de l'affaire SNC-Lavalin, a publié un tweet mercredi pour féliciter son amie.

C'est un livre important. J'ai beaucoup appris sur l'histoire, la justice, la vérité et la réconciliation du Canada avec Puglaas qui, à son tour, a appris de sages aînés et d'autres. Très heureuse qu'elle partage ces enseignements pour que tous les Canadiens puissent les lire.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique fédérale

Politique