•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avis de recherche pour une auto sherbrookoise de... 1902

Une photo d'archives où l'on voit George Foote Foss au volant de sa Fossmobile.

George Foote Foss au volant de sa Fossmobile

Photo : Archives privées

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des recherches sont en cours pour retrouver la première voiture à essence au pays, qui aurait été conçue à Sherbrooke.

C'est le petit-fils de son inventeur qui est à la recherche de l'engin appelé Fossmobile.

Cette voiture aurait sillonné les rues de Sherbrooke pendant 4 ans avant que George Foote Foss ne s'en départisse, au début du 20e siècle pour... 75 $.

Le club Voitures anciennes et classiques de Montréal offre son expertise à la famille et lance un appel au public pour mettre la main sur la voiture. Le directeur, Robert Lacroix, avoue que la tâche est compliquée. À partir de 1902, on n'a pas d'autres renseignements à savoir à quel endroit ça a été vendu et qui en était le propriétaire. L'auto peut être rendue aux États-Unis, en Europe, ailleurs au Canada. C'est ça qui rend la chose difficile.

Il s'agit d'une voiture de quatre chevaux et monocylindre qui a été construite en 1896. Elle pouvait atteindre la vitesse de 24 km/h.

Robert Lacroix croit cependant qu'il serait plus probable de trouver des pièces de cette voiture.

S'il est impossible de retrouver la voiture ou encore des pièces, le petit-fils de M. Foss souhaite à tout le moins en construire une réplique.

George Foote Foss est un homme qui avait une manufacture où on réparait des vélos. Il semblait avoir un peu d'engineering en lui pour monter ça. C'était un type avant-gardiste.

Une citation de : Robert Lacroix, directeur Voitures anciennes et classiques de Montréal
Une photo d'époque de la Fossmobile

La Flossmobile pouvait atteindre une vitesse de 24 km/h.

Photo : http://www.fossmobile.ca

Refus à Henry Ford

Plusieurs rumeurs courent voulant que M. Foss aurait refusé de s'associer à Henry Ford, celui qui a commercialisé la voiture à essence. C'est certainement possible. Il semblait être un homme déterminé. En plus de ça, il aurait même des compagnies qui voulaient donner de l'argent pour construire plus d'une et il n'a jamais voulu, soutient le directeur de Voitures anciennes et classiques.

Un monument en l'honneur de George Foote Foss a été érigé près de la place Nikitotek, à quelques jets de pierre de l'endroit où il avait son atelier de vélo.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !