•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La période visée par l'action collective contre Mine Canadian Malartic ne sera pas étendue

Fosse de la mine Canadian Malartic

Fosse de la mine Canadian Malartic (archives)

Photo : Radio-Canada / Boualem Hadjouti

Tanya Neveu

L'action collective intentée contre Mine Canadian Malartic ne sera pas étendue. La juge Marie-Paule Gagnon a rejeté la demande d'étendre la période du recours du 1er août 2013 au 16 juin 2014.

Les résidents membres de l'action collective souhaitent être dédommagés pour troubles de voisinage en lien avec la mine d'or de Malartic.

Or, l'entreprise Canadian Malartic ne s'est constituée que le 16 juin 2014. Avant cette date, la mine était exploitée par Osisko.

La demande de compensation de l'action collective ne couvrira donc que la période à partir du 16 juin 2014 jusqu'au 31 décembre dernier.

Par courriel, Mine Canadian Malartic affirme que plus de 1300 formulaires d'exclusion de l'action collective ont été déposés au greffe de la Cour supérieure en juin dernier.

Ces résidents ont décidé de participer au programme de compensation du Guide de cohabitation offert par l'entreprise.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Justice