•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Difficile de prévoir ses déplacements sur la route 138

Un véhicule arrêté avant un chantier routier.

Les automobilistes doivent être patients sur la route 138.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Laurence Royer
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

De nombreux chantiers routiers sont en cours sur la route 138. Nous en avons compté une dizaine, entre Baie-Comeau et Sept-Îles seulement. La circulation en alternance, les limites de vitesses réduites et le trafic forcent les automobilistes à être patients. Radio-Canada a fait le test.

Trois heures et cinq minutes ont été nécessaires pour parcourir les 229 kilomètres qui séparent les centres-ville de Sept-Îles et de Baie-Comeau, soit environ 20 % de plus que les deux heures trente-sept minutes prévues par le service Google Maps pour ce trajet.

Pour cause, la Côte-Nord arrive deuxième au Québec en termes d'investissement pour la réfection des routes, entre 2019 et 2021, derrière la grande région de Montréal. Il y a près de 25 chantiers routiers sur l’ensemble de la route 138 entre Tadoussac et Natashquan, ainsi qu’à Blanc-Sablon en ce moment.

Il y en a également trois sur la route 389.

Un véhicule de Radio-Canada arrêté sur la route 138.

Radio-Canada a compté 10 chantiers routiers entre Sept-Îles et Baie-Comeau.

Photo : Radio-Canada / Laurence Royer

Seulement entre Baie-Comeau et Sept-Îles, la circulation est entravée à 10 endroits par des travaux de réfection de la route. Les automobilistes doivent attendre la lumière verte, le signal d’un travailleur ou encore un véhicule escorte pour traverser la zone de travaux.

De plus, les limites de vitesse sont réduites à 70 km/h ou 50 km/h sur plusieurs kilomètres. Le trafic, causé principalement par des véhicules lourds et des véhicules récréatifs,  est amplifié par les chantiers et ralentit aussi les conducteurs.

Plus chanceux que d’autres automobilistes, nous avons très peu attendu sur notre route jusqu’à Baie-Comeau. La majorité des feux de circulation étaient déjà verts à notre arrivée aux chantiers.

Pour sa part, le chef de la communauté innue de la Romaine, Bryan Mark, rencontré dans le secteur de Godbout, est parti de Sept-Îles vers 13 h 00 et craignait de ne pas arriver à Baie-Comeau à temps pour le départ du Saaremaa prévu à 18 h 00.

« Avec les travaux qu'on a actuellement sur la route 138, ça commence à nous retarder. On va être serré rendu à Baie-Comeau. »

— Une citation de  Bryan Mark, chef de la communauté d'Unamen Shipu
Bryan Mark dans sa voiture.

Le chef de la communauté d'Unamen Shipu, Bryan Mark, sur la route 138 entre Sept-Îles et Baie-Comeau.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

D’autres automobilistes ont aussi dû prendre leur mal en patience sur la route.

Il y a beaucoup d'arrêts. C'est long, mais il faut ce qu'il faut. Si on veut avoir de belles routes, il faut être patient, affirme une conductrice.

On voit que les gens sont pas mal impatients. Ils dépassent sur les lignes doubles un peu partout. C'est pas mal dangereux, ajoute un autre automobiliste.

Un panneau de signalisation sur lequel il est écrit : circulation avec véhicule escorte.

Un panneau de signalisation à l'approche d'un chantier routier.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

D'autres chantiers à venir

Il sera difficile de prévoir le temps requis pour ses déplacements sur la route 138 pour encore plusieurs semaines.

Plusieurs autres chantiers, dont deux d’envergures, vont bientôt commencer, affirme la porte-parole du ministère des Transports, Caroline Rondeau.

On pense au tunnel Saint-Nicolas et aussi à la côte à Hickey, près de Colombier, dit-elle. Ce secteur-là va être un peu plus névralgique dans les prochaines semaines puisqu’il va y avoir des travaux sur une plus longue distance. Il y aura un peu plus d'attente.

Elle ajoute que certains chantiers vont se poursuivre jusqu’à tard cet automne.

Caroline Rondeau précise aussi que les travaux se poursuivent pendant les vacances de la construction.

Le ministère des Transports invite les conducteurs à faire preuve de patience, à prévoir un temps suffisant pour leurs déplacements et à respecter la signalisation en vigueur dans les zones de chantier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !