•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cohabitation entre commerces et travaux : Québec 21 craint le pire avec le tramway

Des travaux de construction sur une rue

Plusieurs commerçants se plaignent de la durée des travaux sur la route de l'Église dans le secteur de Sainte-Foy.

Photo : Radio-Canada / Sebastien Vachon

Radio-Canada

L'opposition à l'hôtel de ville de Québec réclame des mesures compensatoires pour les commerçants qui subissent les effets des travaux de réfection de la Ville. Québec 21 estime que la situation pourrait être bien pire lors de la construction du tramway de Québec.

Je ne comprends pas qu’on en soit rendu là. Qu’on apprenne que des commerçants ont de la difficulté à traverser des périodes de travaux. On entend aujourd’hui leurs cris du cœur, déplore le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin. La semaine dernière, le Shack Resto-bar a annoncé devoir fermer ses portes à cause des travaux sur la route de l'Église.

L’opposition craint que les commerçants de la ville ne soient pas au bout de leur peine puisque plusieurs chantiers majeurs sont à venir à Québec, entre autres avec l'arrivée du tramway.

On nous parle déjà d’un trajet de tramway de 23 kilomètres de long. Qu’est-ce que ça va être?

Jean-François Gosselin, chef de Québec 21

Il faut être certain que les commerçants puissent passer au travers. Il donne comme exemple de mesure compensatoire la création d'un crédit d'impôt pour les commerces touchés.

Jean-François Gosselin lors d'une mêlée de presse à l'hôtel de ville de Québec

Le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin

Photo : Radio-Canada

L’opposition demande au maire de Québec, Régis Labeaume, de faire en sorte que les commerçants soient dédommagés. Tout ce qu’il manque, c’est de la volonté politique.

La Ville de Québec dit faire tout ce qui est en son pouvoir pour atténuer les effets négatifs des travaux de réfection dans le secteur de Sainte-Foy sur la route de l'Église, bien qu'elle ne possède pas de programme pour dédommager les commerçants.

Québec

Politique municipale