•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le quartier du Bassin en plein essor

Une femme photographie une église.

Le quartier du bassin à Chicoutimi est très populaire auprès des touristes.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Près de 23 ans après le déluge du Saguenay, le Bassin à Chicoutimi connaît un nouvel élan. Plusieurs commerces se sont installés et dynamisent la vie de quartier pour la population locale, mais aussi pour les touristes qui, encore aujourd'hui, viennent voir la Petite maison blanche.

Les commerçants remarquent de plus en plus le potentiel du secteur. Ethel Danis a installé sa fabrique de confitures dans l’hôtel du parc il y a trois mois.

Une personne pose une étiquette sur un pot de gelée de piments.

La confiturerie de Mme Ethel est installée depuis plusieurs mois dans le quartier du bassin.

Photo : Radio-Canada

C'est là qu'elle prépare ses confitures et ses gelées qu'elle vend sur place et qui sont aussi distribuées dans les épiceries et les marchés publics jusqu'à Québec.

On est un petit peu caché et pourtant on finit par se faire découvrir.

Ethel Danis, propriétaire de la confiturerie de Mme Ethel

Le tourisme représente le quart de son chiffre d'affaires. Ethel Danis est persuadée que la décision de venir s'installer au Bassin, après Petit-Saguenay, Chicoutimi-Nord et Jonquière, est un choix judicieux.

pot de gelée.

Mme Ethel vend ses gelées au Bassin depuis trois mois.

Photo : Pascal Coudé


Jean-Denis Boivin est aussi un habitué du quartier du Bassin. Il a implanté La Couquerie, trois ans plus tôt dans le secteur.

Il était d’abord installé dans le local qui loge aujourd'hui les confitures de Mme Ethel. Au début de l’année 2019, Jean-Denis Boivin a déménagé son commerce dans la Maison Price.

La devanture de la couquerie.

Le propriétaire de la Couquerie a remarqué que le quartier du bassin est en plein essor.

Photo : Radio-Canada

Il a converti son restaurant en boutique-comptoir de prêt-à-manger où les produits régionaux sont mis en valeur.

Il y a de nouvelles entreprises en plus de la mienne : la savonnerie, la Commère, le bistro Sainte-Marthe. C’est le fun de faire partie d’un mouvement., indique Jean-Denis Boivin.

Partenariat possible

Le propriétaire de La Couquerie et ses voisins commerçants souhaitent développer des projets comme une carte du bassin qui regrouperait les centres d'intérêts. 

Il croit que le potentiel est là et que le secteur peut facilement occuper une petite famille toute une journée.

D'après le reportage de Denis Lapierre.

Saguenay–Lac-St-Jean

Développement économique