•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Métis de la Saskatchewan reçoivent de l’aide pour leur éducation postsecondaire

Un homme vu de dos, portant un sac à dos, marchant dans un campus universitaire.

Le fonds annoncé par la Nation métisse de la Saskatchewan servira aussi à améliorer les services offerts à ses étudiants.

Photo : Getty Images / PeopleImages

Radio-Canada

Les jeunes de la Nation métisse de la Saskatchewan vont bénéficier d’un investissement de 89 millions de dollars pour leur éducation postsecondaire. Cet argent sera versé par le gouvernement fédéral.

L'aide fait partie de l’enveloppe de 362 millions de dollars sur 10 ans promise par Ottawa dans son dernier budget pour soutenir l’éducation postsecondaire au sein de la Nation métisse.

Selon la Nation métisse de la Saskatchewan, ces millions de dollars seront alloués aux étudiants sous forme d'aides qui leur permettront de payer leurs frais de scolarité, leurs dépenses courantes ou d’acheter des livres.

Nous savons qu’il y a un fossé important entre les Métis et les non-Autochtones en Saskatchewan en matière d’éducation postsecondaire.

Glen McCallum, président de la Nation métisse de la Saskatchewan

Ce fonds, échelonné sur 10 ans, sera principalement versé à l'Institut Gabriel Dumont, dont le mandat est de promouvoir la culture métisse à travers des programmes de niveau universitaire, des formations professionnelles et des cours aux adultes dispensés à travers la province.

Les études démontrent que l’éducation postsecondaire est un facteur clé qui explique l’écart socio-économique entre les Métis et les non-Autochtones affirme Earl Cook, président du conseil de l’Institut Gabriel Dumont et responsable de l’éducation au sein de la Nation métisse de la Saskatchewan.

Stacey Love est métisse et maman de deux adolescentes. À ses yeux, cette aide augmente les chances de ses filles de s’engager dans des études postsecondaires.

L’éducation est la priorité, pour améliorer les conditions de vie à la fois des étudiants, mais aussi de leur communauté.

Stacey Love, ingénieure et membre de la Nation métisse
Portrait de Stacey Love.

Stacey Love se dit rassurée par ce genre d'initiatives.

Photo :  courtoisie / Stacey Love

Stacey Love a hâte de savoir quels seront les critères nécessaires pour bénéficier de ce nouveau soutien financier.

Un portail en ligne devrait voir le jour dans les prochaines semaines sur le site de l’Institut Gabriel Dumont, afin que les étudiants intéressés puissent soumettre leur candidature.

Services aux Autochtones Canada indique que d’autres fonds pour l’éducation postsecondaire seront versés par l’entremise d’ententes de financement avec la Nation métisse de la Saskatchewan.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !