•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les trésors de Parcs Canada déménageront à Gatineau en 2022

Le député fédéral de Pontiac, William Amos, et le député fédéral de Gatineau, Steven MacKinnon, présentent la maquette de la future installation de Parcs Canada.

25 des 31 millions d'objets archéologiques et historiques des collections de Parcs Canada seront entreposés à Gatineau.

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

On connaît maintenant les plans de la future installation qui abritera environ 25 millions d'artefacts de Parcs Canada à Gatineau. La construction devrait débuter au printemps 2020, et le nouvel espace pourrait accueillir ses premiers trésors nationaux dès 2022.

La nouvelle installation de 8200 m2 sera construite dans le stationnement du 555, avenue des Entreprises à Gatineau, à proximité de l'intersection entre le boulevard Labrosse et l'autoroute 50.

Des bâtiments rectangulaires agrémentés d'arbres et entourés de pelouse.

Conception extérieure de la nouvelle installation d'entreposage des collections de Parcs Canada.

Photo : Partenariat architectural entre Moriyama & Teshima Architects et la firme d'architectes NFOE

L'objectif de ce déménagement est entre autres d'assurer la préservation des objets archéologiques et historiques des collections de Parcs Canada, puisque près de 60 % de celles-ci sont actuellement menacés par des conditions d'entreposage inadéquates.

Nous suivons les conseils des experts. Les artefacts, les collections de Parcs Canada sont en danger, parce qu'ils sont logés dans des endroits qui ne sont pas conformes aux normes modernes de la préservation de ces objets, a expliqué le député libéral fédéral Steven MacKinnon lors d'un point de presse mardi.

Une vaste salle d'entreposage toute blanche.

Conditions d'entreposage dans la nouvelle installation de Parcs Canada.

Photo : Partenariat architectural entre Moriyama & Teshima Architects et la firme d'architectes NFOE

Les artefacts sont présentement dispersés dans six villes du pays, dont Québec, où la Ville s'était opposée au déménagement d'objets historiques. Toutefois, seule une installation en Nouvelle-Écosse gardera ses artefacts pour le moment, en raison d'un contrat qui lui en assure la garde jusqu'à la fin des années 2020.

La concentration des artefacts en un seul endroit facilitera également l'accès aux chercheurs, aux institutions et aux passionnés de l'histoire canadienne, en plus de créer des emplois.

Un vaste espace de travail blanc dans lequel s'activent des employés.

Une maquette de l'espace de travail réservé aux chercheurs et au personnel dans la nouvelle installation d'entreposage des collections de Parcs Canada.

Photo : Partenariat architectural entre Moriyama & Teshima Architects et la firme d'architectes NFOE

Sans pouvoir préciser un nombre, on peut aussi s'attendre à de la grande visite : des archéologues, des experts, des gens qui auront des espaces dédiés pour faire leurs recherches, a ajouté le député fédéral de la circonscription de Gatineau.

Des artefacts placés sur une table.

Gatineau abritera le plus grand centre d'artefacts du pays à compter de 2022.

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

C'est une excellente nouvelle pour Gatineau et le district de Bellevue. Ça va créer de l'emploi, autant pour la construction que les gens qui vont y travailler; donc, pour les gens ici, je vois ça d'un très bon œil, a soutenu pour sa part le conseiller municipal Pierre Lanthier.

Un deuxième édifice carbone neutre

Il s'agira du deuxième bâtiment gouvernemental carbone neutre du pays, après celui de Bibliothèque et Archives Canada (BAC), dévoilé le mois dernier et qui sera également construit à Gatineau.

« Le verdissement du gouvernement, nous mettons l'argent là où il faut pour assurer que le gouvernement serve d'exemple. »

— Une citation de  Steven MacKinnon, député libéral fédéral de la circonscription de Gatineau

Les plans de conception du bâtiment ont coûté 2,5 millions de dollars et sont le fruit du travail de trois firmes d'architecture : Moriyama, Teshima Architects et NFOE Architects.

Il est impossible pour l'instant de déterminer le coût total du projet, puisque des appels d'offres seront diffusés sous peu pour la prise en charge de la construction du bâtiment et le déménagement des artefacts.

Avec les informations de Christian Milette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !