•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un mort et un disparu après un incendie à La Nation

Trois pompiers arrosent le deuxième étage de la maison.

Une équipe de 32 pompiers a été dépêchée pour combattre le brasier.

Photo : Radio-Canada / Giacomo Panico

Radio-Canada

Une personne est morte et une autre manque à l'appel après un incendie dans une résidence du village de Saint-Isidore, dans la municipalité de La Nation.

Le maire de La Nation, François St-Amour, a confirmé que les pompiers ont retrouvé un corps sur les lieux du drame. Le chef des pompiers de la caserne de Saint-Isidore, Daniel Desforges, a pour sa part indiqué qu'une autre personne manquait à l'appel.

Les policiers ont commencé à interviewer des témoins pour clarifier le nombre exact de personnes qui se trouvaient dans la résidence, a affirmé l'agente Mélissa Bouchard de la Police provinciale de l'Ontario (PPO).

Les pompiers ont reçu un appel vers 2 h 30 pour un brasier dans une résidence de deux étages située sur la Route de comté 9.

Nous avons opté pour une stratégie défensive. On voulait protéger les maisons et les bâtisses avoisinantes. Vu que le brasier était tellement de forte intensité à l’arrière de la maison, on n’a pas pu faire d’attaque offensive, a raconté M. Desforges.

Les pompiers n'ont pas été en mesure d'entrer dans la maison à leur arrivée en raison de l'intensité des flammes.

Au plus fort de l'incendie, 32 sapeurs combattaient les flammes. Ils ont pu maîtriser le brasier vers 10 h.

Le Bureau du commissaire des incendies de l’Ontario et la Section de l'identité judiciaire de la PPO sont dépêchés sur les lieux.

Aucune route n'a été fermée à la circulation.

Une nuit blanche pour le voisinage

Véronique Mayer, qui habite la maison tout juste à côté de la résidence qui a été dévastée par le feu, n'a pas fermé l'oeil de la nuit après avoir été mise au courant de l'incendie.

On s’est fait réveiller par deux jeunes qui sont venus cogner à notre porte et ils ont appelé le 911, a-t-elle raconté, ajoutant qu'elle est sortie de sa maison au plus vite avec ses fils. Toute la famille est restée à l'extérieur jusqu'à environ 6 h, a-t-elle estimé.

C’est un homme qui habite là avec sa jeune fille. Elle n’était pas là, heureusement. Je ne suis pas certaine s’il y avait quelqu’un d’autre par contre, a-t-elle également expliqué.

Mme Mayer a cependant noté que son voisin avait allumé un feu de camp dans sa cour, lundi soir, mais elle ne s'en inquiétait pas, car c'était un événement assez commun, selon elle.

Ottawa-Gatineau

Incendie