•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des amendes plus salées pour la chasse illégale

Un orignal tacheté, presque tout blanc.

Abattre un orignal majoritairement blanc coûtera désormais 500 $, selon les nouvelles amendes en vertu de la Loi sur la protection du poisson et de la faune (archives).

Photo : Gerard Gale/CBC

Radio-Canada

Le ministère des Richesses naturelles et des Forêts a discrètement doublé ou même triplé les sommes à payer pour une cinquantaine d’infractions liées à la chasse et à la pêche plus tôt cette année en Ontario. Il a également créé plus de 250 nouvelles infractions, dont certaines assorties d'une amende de 700 $.

Parmi les nouvelles infractions figurent une amende de 750 $ pour avoir utilisé une vignette modifiée ou altérée illégalement, une amende de 600 $ pour avoir abattu illégalement un ourson ou une ourse, 500 $ pour avoir chassé un orignal blanc et une autre amende de 250 $ à 500 $ pour avoir chassé en dehors des périodes permises.

Un ourson grimpe à un arbre.

La fédération regroupant les chasseurs de la province avait milité en faveur de contraventions plus sévères (archives).

Photo : iStock

Exemples d’amendes qui ont augmenté :

  • Pêche sans permis – 200 $ au lieu de 100 $
  • Défaut de porter des vêtements de chasse appropriés – 300 $ au lieu de 100 $
  • Tirer avec une arme à feu sur une route sans y être autorisé – 500 $ au lieu de 250 $

L’Ontario Federation of Anglers and Hunters (OFAH) est l’un de ces groupes d’intervenants qui avaient exprimé ses préoccupations au cours des dernières années.

Leur responsable des politiques publiques, Mark Ryckman, explique que son organisme a exercé des pressions pour l’obtention d’amendes plus sévères.

Une femme habillée en tenue de camouflage tire un coup de sa carabine.

Le gouvernement Ford a ajouté plus de 250 nouvelles infractions à la Loi sur la protection du poisson et de la faune (archives).

Photo : Getty Images

Il espère que des amendes plus élevées inciteront les gens à réfléchir à deux fois avant d’enfreindre la loi.

Lorsque l’amende est relativement faible, à long terme, ce n’est qu’une dépense administrative pour certaines personnes, soutient-il.

Même si la province a autorisé ces changements en janvier, M. Ryckman souligne qu’il n’a pas beaucoup entendu parler de l’augmentation des amendes.

La plupart des gens respectent les règles lorsqu’ils chassent et pêchent, dit-il. La grande majorité des gens ne connaissaient donc probablement pas les amendes précédentes. Ils connaissent encore moins le nouvel ensemble des contraventions.

Un chasseur avec un orignal.

Ceux qui n’attachent pas correctement leur vignette à l'animal qu’ils ont abattu devront débourser 300 $ (archives).

Photo : Radio-Canada / Kassandra Nadeau

Le gouvernement se montre évasif

Le ministère a refusé la demande d’entrevue de CBC et n’a répondu à aucune question au sujet des revenus que la province tire de ces amendes. Il a toutefois envoyé une déclaration par courriel.

Dans le cadre du lancement du nouveau service de délivrance des permis de pêche et d’exploitation de la faune, le ministère a fait des mises à jour pour moderniser certaines amendes qui n’avaient pas été modifiées depuis 20 ans, pour répondre aux préoccupations du public et des intervenants entendues au fil du temps et pour appuyer la conformité au règlement, affirme-t-il.

Ces changements aideront à appuyer la conformité au nouveau service de délivrance des permis de pêche et d’exploitation de la faune, à faire en sorte que les contraventions constituent un moyen de dissuasion efficace contre les comportements illégaux et à répondre aux priorités du ministère en matière de gestion de la faune, ajoute-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Chasse et pêche