•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nombre de crimes haineux signalés à la police demeure élevé à Ottawa

Une voiture du Service de police d'Ottawa.

Il y a eu 96 cas de crimes haineux signalés à Ottawa en 2017 et 105 cas en 2018 (archives).

Photo : Radio-Canada / Trevor Pritchard/CBC

Radio-Canada

Ottawa fait partie des villes au pays ayant le taux le plus élevé de crimes haineux déclarés par la police, selon les données de Statistique Canada publiées lundi.

Si ce niveau est relativement stable de 2016 à 2018, il est presque deux fois plus élevé qu'à Gatineau. Il y a ainsi eu 96 cas de crimes haineux signalés à Ottawa en 2017 (9,3 pour 100 000 habitants) et 105 cas en 2018 (9,8 pour 100 000 habitants).

La capitale nationale enregistre le troisième taux le plus élevé au pays, selon Statistique Canada. Ottawa est devancée par Hamilton avec 97 cas en 2018 – 17,1 pour 100 000 habitants – et Québec, où il y a eu 89 cas de crimes haineux signalés à la police l’an dernier – 11 cas par 100 000 habitants.

À Gatineau, le nombre de cas de crime haineux était en hausse marquée en 2017 (14 cas, soit 4,2 pour 100 000 habitants) et en 2018 (18 cas, soit 5,4 pour 100 000 habitants) par rapport aux années précédentes.

En comparaison, le nombre de crimes haineux signalés à la police à Toronto a baissé à 6,4 cas pour 100 000 habitants en 2018, après une hausse ponctuelle et marquée en 2017 (9,1 cas pour 100 000 habitants). À Montréal, la police a déclaré 276 cas l’année dernière (6,5 cas pour 100 000 habitants).

Une baisse du nombre de crimes haineux signalés au pays

En 2018, 1798 crimes haineux ont été déclarés par la police au pays (4,9 pour 100 000 habitants).

Il s'agit d'une baisse par rapport à 2017, alors que 2073 cas avaient été signalés (5,7 pour 100 000 habitants) au pays.

Ottawa-Gatineau

Crimes et délits