•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prévenir les noyades en sensibilisant les enfants à la sécurité

Des enfants dans une piscine.

La Société de sauvetage du Québec a mis un programme sur pied afin d'inculquer les bons réflexes aux enfants s'ils tombent à l'eau.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La troisième semaine de juillet est la période de l'année où l'on enregistre le plus grand nombre de noyades en une semaine au Canada. C'est aussi cette période cruciale que la Société de sauvetage du Québec a choisie pour rappeler les règles de sécurité de base.

Depuis le début de l'année, 37 personnes sont mortes noyées au Québec. Ce sont trois de plus que l'an dernier à la même date, selon la Société de sauvetage.

En cette semaine nationale de prévention de la noyade, son directeur général rappelle les règles de sécurité de base, comme le port d'une veste de flottaison et l'importance de surveiller les enfants qui jouent dans l'eau.

« Si l'enfant n'est pas à la portée de la main, c'est qu'il est trop loin », indique Raynald Hawkins, directeur général de la Société de sauvetage, division du Québec.

Comment mieux prévenir les noyades?

De son côté, Marianne Beaudin, chirurgienne pédiatrique et chef du service de traumatologie, CHU Sainte-Justine, explique que le temps est précieux. « Souvent la noyade, c'est silencieux, il ne va pas y avoir plein d'éclaboussures, on va juste voir la personne qui monte puis qui descend. Vraiment là, ce n'est pas une question de minute, c'est une question de secondes », explique-t-elle.

Inculquer les réflexes de base aux enfants

Dans le but d'amener les enfants à adopter des comportements sécuritaires, la Société de sauvetage a mis sur pied le programme Nager pour survivre, qui est offert à près de 15 000 d'entre eux dans 250 écoles du Québec.

« Je veux que les gens bougent, que les gens aient du plaisir au bord de l'eau ou sur une embarcation, mais avec cette conscience qu'il y a des risques à l'eau », dit Sylvie Bernier, marraine d'honneur de Nager pour survivre et championne olympique en plongeon.

Prévenir les noyades : entrevue avec Sylvie Bernier

Le programme gagnerait à être étendu à tous les enfants de la province. « Si tous les enfants apprennent des techniques de base pour se sortir de l'eau s'ils tombent dans l'eau, on aura fait de grands progrès », estime Mme Beaudin, chirurgienne pédiatrique au CHU Sainte-Justine.

Avec les informations de Florence Ngué-No

Société

Société