•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La construction de nouvelles maisons commence à Cat Lake

Deux hommes vus de dos devant une maison en construction.

Le ministre Seamus O'Regan (à droite) a pu observer lundi en compagnie du chef Matthew Keewaykapow la situation de la Première Nation de Cat Lake.

Photo : Twitter/Seamus O'Reagan

Miguel Lachance

Le ministre fédéral des Services aux Autochtones, Seamus O’Regan, a visité lundi la Première Nation de Cat Lake, dans le Grand Nord de l’Ontario, quelques mois après avoir signé une entente avec le chef Matthew Keewaykapow pour la construction de plusieurs nouveaux logements dans cette communauté aux prises avec des problèmes de moisissures.

La visite du ministre O’Regan coïncide avec le début de la construction de certaines de ces maisons, qui a été retardée par la longueur du processus d’appel d’offres, selon Derek Spence, membre du conseil de bande de la Première Nation de Cat Lake.

M. Spence explique que les derniers contrats ont été signés la semaine dernière.

Même s’il aurait aimé que ces travaux commencent plutôt, le conseiller Spence est optimiste et croit que la construction pourra progresser suffisamment dans les prochains mois pour que les ouvriers puissent travailler à l’intérieur pendant l’hiver.

L'intérieur d'une maison en mauvais état.

Une habitation du village de la Première Nation de Cat Lake où des moisissures sont présentes.

Photo : Raul Rincon

M. Spence ajoute que les membres du conseil de Cat Lake ont profité de la visite du ministre O’Regan pour discuter de la longueur des formalités administratives.

Il espère que le gouvernement trouvera des solutions pour accélérer le processus à l’avenir, surtout lors de situations de crise.

M. O’Regan devait visiter Cat Lake plus tôt cette année, mais de mauvaises conditions météorologiques ont forcé l’annulation du voyage.

Après sa visite, le ministre a écrit sur Twitter : Il faut gagner la confiance. Donc, lorsque nous faisons des promesses, nous devons les tenir.

En mars, le chef Keewaykapow et moi avons signé une entente de 12,8 millions de dollars pour répondre aux besoins urgents de logements à Cat Lake, a-t-il poursuivi en concluant que les promesses s'étaient traduites par des gestes concrets.

Derek Spence s’est dit heureux de voir que le ministre avait respecté son engagement.

Il espère que les autres communautés autochtones qui vivent des problèmes de logement ou d’eau verront aussi des progrès bientôt.

M. O’Regan avait visité dimanche Attawapiskat, qui est aux prises avec des problèmes d’eau.

Nord de l'Ontario

Politique fédérale