•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La construction de la ligne de la Confédération de l'O-Train serait enfin terminée

L'O-Train dans un garage municipal.

La Ville d'Ottawa a de cinq jours pour donner son avis au certificateur indépendant (archives).

Photo : Ville d'Ottawa

Radio-Canada

Le Rideau Transit Group (RTG) a informé la Ville d'Ottawa qu'il a complété l'ensemble des travaux de construction de la ligne de la Confédération du train léger ainsi que les mises à l'essai nécessaires pour assurer la sécurité du réseau ferroviaire, lundi après-midi.

La réception de cet « avis d'achèvement substantiel » signifie que les stations, les trains et les rails sont prêts et qu'il n'y a plus de restrictions quant à l'utilisation du réseau par le public.

Il reste tout de même quelques étapes à franchir avant son inauguration officielle. La Municipalité dispose maintenant de cinq jours pour donner son avis au certificateur indépendant à savoir si les conditions du réseau respectent le contrat signé par l'entreprise.

Par la suite, le certificateur indépendant devra revoir le contrat avant de donner le feu vert au RTG pour débuter la mise en fonctionnement.

La mise en fonctionnement est une période au cours de laquelle OC Transpo tentera de répliquer fidèlement, pendant 12 jours consécutifs, l'horaire qu'elle souhaite implanter. Au cours de cette période, le service aux passagers, la sécurité du réseau, les activités d'entretien et le rendement des véhicules seront entre autres évalués.

Lorsque toutes ces étapes seront franchies, le RTG devra déposer un avis de mise en service commercial qui devra être accepté par la Ville et le certificateur indépendant.

Les derniers préparatifs en vue de l'ouverture du réseau au public pourrait engendrer une attente supplémentaire jusqu'à un maximum de quatre semaines à la suite du dépôt de l'avis de mise en service.

Rejetée en mai

Ce n'est pas la première fois que le constructeur soumet un « avis d'achèvement substantiel ». Le consortium l'avait fait en mai, mais la Ville et le certificateur indépendant s'étaient entendus sur le fait que le système n'était pas prêt.

Ces derniers avaient noté que les trains comportaient des problèmes, comme des portes qui bloquaient, et avaient demandé des correctifs de la part deRTG.

Ottawa-Gatineau

Politique municipale