•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Taux de criminalité stable en Alberta, Lethbridge fait face à des défis

Gros plan du capot d'une auto-patrouille de police , sous un ciel étoilé.

En 2018, l'Indice de gravité de la criminalité (IGC) était plus élevé dans cinq provinces, mais il est resté stable en Alberta.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Radio-Canada

En Alberta, l'indice de criminalité reste stable, selon le dernier rapport de Statistique Canada. Cela cache toutefois des tendances variables dans les détails : le vol à l'étalage est en hausse, et la ville de Lethbridge, surtout, fait mauvaise figure.

Selon la Gendarmerie royale du Canada, il y a eu 38 homicides en moins en 2018, comparativement à l'année précédente en Alberta. Par ailleurs, l’indice de gravité de la criminalité (IGC) de l’Alberta reste stable, tandis que, durant la même période, elle a augmenté dans cinq autres provinces. Les agressions sexuelles, le vol à l'étalage ou encore les fraudes sont en hausse.

Qu’est-ce que l’IGC?

Pour analyser la criminalité au-delà du volume d’affaires déclarées par la police, Statistique Canada utilise l’Indice de gravité de la criminalité (IGC). Celui-ci prend également en compte la nature des infractions. L’année de référence est l’année 2006, qui correspond à un indice de 100. En 2018, cet indice était de 75,01. En 2014, l'année où a été enregistrée la dernière baisse, l'IGC était de 66,90.

Un tableau qui représente +51 % pour les extorsions et +12 % pour les agressions sexuelles.

Selon Statistique Canada, en Alberta, les principales hausses en 2018 concernent l’extorsion et les agressions sexuelles.

Photo : Radio-Canada

Selon Statistique Canada, la tendance du vol à l'étalage est en hausse en Alberta (+ 22 %), à Calgary (+ 26 %), et Lethbridge est l'une des villes où le taux d'infractions liées aux opioïdes est le plus élevé.

Lethbridge, dernier de la classe

Le mauvais élève est Lethbridge. La ville du sud de la province fait une entrée très remarquée dans ces statistiques sur le crime avec une dernière place dans bon nombre de catégories.

En plus de l'indice des crimes graves par tranche de 100 000 habitants le plus élevé du Canada, soit 11 183, la ville présente également un taux de crimes violents (1842) et de crimes contre les biens (7422) plus élevé qu'ailleurs au pays.

Selon le maire, Chris Spearman, ces résultats sont intimement liés à la drogue. Les chiffres de Statistique Canada confirment ses dires, puisque Lethbridge arrive aussi au deuxième rang des plus hauts taux d'infractions liées aux opioïdes, après Kelowna.

[Les malfaiteurs] volent les cartes de crédit, cassent les voitures pour voler du matériel afin de les revendre pour acheter de la drogue, dit-il.

Selon le maire, une des causes principales de ce mal est la présence du centre d'injection supervisé, le plus utilisé d'Amérique du Nord, combinée à l'absence de centre de désintoxication ou de traitement des dépendances.

Pour tenter d'améliorer la sécurité dans la ville, le maire dit vouloir s'attaquer au problème avec un programme de surveillance renforcé qui verra le jour à la fin du mois, ainsi qu'une augmentation du budget de la police et du nettoyage du centre-ville.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Crimes et délits