•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Travaux sur la route de l'Église : la Ville tente de rassurer les commerçants

Travaux route de l'église Rue barrée Piéton

Photo : Radio-Canada / Sebastien Vachon

Radio-Canada

Après la fermeture du Shack Resto-Bar, samedi, en raison des multiples travaux sur la route de l'Église, la Ville de Québec dit faire tout en son pouvoir pour atténuer les impacts des travaux de réfection dans ce secteur de Sainte-Foy. La Ville ajoute qu'elle n'a pas de programme pour dédommager les pertes encourues par les commerçants.

Le chantier, en cours depuis le mois de mai, doit prendre fin en décembre, avec des travaux de finitions prévus au printemps 2020.

La porte-parole de la Ville, Wendy Whittom, se dit désolée d'apprendre la fermeture de commerce Le Shack en raison de cette situation. Elle indique que la Ville a rencontré les commerçants afin de minimiser les impacts et d’ajuster les travaux.

Lorsqu'on réalise des travaux sur des artères commerciales, la Ville rencontre les citoyens et les commerçants. Pour ce qui est de la route de l'Église, en février, on a fait une rencontre avec eux.

Mme Whittom assure qu'en 2020, les commerçants vont jouir d'une route de l'Église revampée et conviviale, avec une piste cyclable et une promenade pour piétons.

Pas de dédommagement prévu

La Ville est formelle : il n’y a pas de programme de dédommagements pour indemniser les commerçants en cas de travaux.

On y va surtout en soutien, en aide et en appui sur le terrain pour pouvoir diminuer les impacts [des travaux] , précise Mme Whittom.

Wendy Whittom, porte-parole de la Ville de Québec.

Wendy Whittom, porte-parole de la Ville de Québec.

Photo : Radio-Canada

Des pertes de 47 000 $

Il n'y a pas que Le Shack qui a subi des pertes importantes à cause des travaux sur la route de l'Église.

Bertrand de l'Épinay, le directeur général du restaurant Portofino, situé à quelques mètres du défunt restaurant-bar Le Shack, note une forte baisse de son achalandage et de son chiffre d'affaires.

C'est sûr qu’on ressent très fortement la baisse de l’achalandage, déplore-t-il.

Si je vous dis que c’est 47 000 $ [de pertes] ce mois-ci, je ne vous parle même pas du mois qui vient de passer et du mois qui est à venir

Bertrand de l'Épinay, directeur général du restaurant Portofino

Heureusement pour lui, les travaux font relâche à midi et le soir.

Le directeur général du Portofino de la route de l’Église à Sainte-Foy, Bertrand de l’Épinay, doit laver les tables de la terrasse au moins trois fois par jour en raison de la poussière causée par les travaux de réaménagement de la route.

Le directeur général du Portofino de la route de l’Église à Sainte-Foy, Bertrand de l’Épinay, doit laver les tables de la terrasse au moins trois fois par jour en raison de la poussière causée par les travaux de réaménagement de la route.

Photo : Radio-Canada

Bertrand de l'Épinay entend relancer la Ville à l'automne afin d'explorer l'aide disponible. À la Ville, ils nous donnent des numéros de référence, ils nous redirigent un peu partout, puis finalement on se retrouve à appeler quelqu’un qui n’est pas au courant du dossier. On a arrêté ça il y a peut-être un mois.

Un regroupement de commerçants de la rue de l'Église pourrait également voir le jour, selon lui.

Québec

Politique municipale