•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des copropriétaires sinistrés veulent des réponses

M. Sauvé en entrevue devant l'immeuble.

Louis Sauvé est secrétaire du Château St-Louis, un immeuble en copropriété de Gatineau inondé au printemps 2019.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Trois mois après les inondations, de nombreux sinistrés ne peuvent toujours pas réintégrer leur domicile. C'est le cas des 16 copropriétaires du Château Saint-Louis, qui attendent toujours de savoir s'ils peuvent partir une fois pour toutes.

L'immeuble à condos est inhabitable depuis le mois d'avril. Pendant six semaines, l'eau a envahi le premier étage, submergeant complètement le sous-sol où se trouvait la boîte électrique.

Résultat : il n'y a toujours pas d'électricité et la moisissure s'est emparée des murs et des fondations — un scénario similaire à 2017.

Un intérieur de logement dont les murs ont été arrachés.

Le Château St-Louis est inhabitable depuis le mois d'avril.

Photo : Radio-Canada / Audrey Roy

Bien que les 16 copropriétaires ont voté unanimement pour quitter l'endroit définitivement, ils doivent attendre la décision du ministère de la Sécurité publique, qui évalue les différents rapports d'inspection.

On veut que le gouvernement nous achète les 16 pour qu'on puisse se relocaliser et juste avoir une quiétude de vie que tout le monde mérite, déclare Louis Sauvé, le secrétaire de l'immeuble à logements.

En attendant la décision, Louis Sauvé et sa femme louent un autre appartement, ce qui leur coûte très cher. Comme c'est là, on paye deux loyers. Même sans l'intérêt, c'est quand même 400 $ par mois. Ça inclut beaucoup, beaucoup de paperasses : changer le permis de conduire, les applications, explique M. Sauvé.

Le couple a l'impression d'être abandonné par tous les ordres de gouvernement.

C'est exténuant, c'est fatigant, c'est très dur de se remonter et de gérer le partage d'informations qu'on n'a pas. L'humain veut avoir l'information, donc c'est la partie la plus dure qu'on a présentement, poursuit-il.

Une promesse qui n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd

En avril, François Legault promettait d'aider les sinistrés à déménager une fois pour toutes. [Il] faut être lucide. S'il est nécessaire de forcer des gens à se déplacer, eh bien, on va le faire, avait alors assuré le premier ministre du Québec.

Louis Sauvé interpelle maintenant le premier ministre et lui demande de tenir ses promesses.

Vous avez 16 propriétaires qui veulent juste partir, on attend que vous disiez "on va vous aider" au lieu de "on attend un rapport, un rapport, un rapport". On est fatigué.

Louis Sauvé, secrétaire du Château St-Louis

Le ministère de la Sécurité publique préfère ne pas commenter, puisque le dossier est confidentiel, mais souligne que c'est un cas unique, étant donné qu'il s'agit d'une copropriété.

Avec les informations d'Audrey Roy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Incidents et catastrophes naturelles