•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'incertitude autour de l'Accord Canada-États-Unis-Mexique inquiète en Saskatchewan

Un homme s'adresse à une salle remplie d'invités.

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, a pris la parole lundi, lors du Sommet annuel de la région du nord-ouest du Pacifique.

Photo : Radio-Canada / Omayra Issa

Radio-Canada

Toujours en attente de la ratification du nouvel accord commercial entre le Canada, les États-Unis et le Mexique, plus de 500 représentants canadiens et américains de divers secteurs d’activités cherchent à réduire l’instabilité économique qui plane sur leurs industries respectives.

Réunis à Saskatoon jusqu’à jeudi pour le Sommet annuel de la région économique du nord-ouest du Pacifique, ces derniers veulent être proactifs pendant que les négociations se poursuivent entre le gouvernement fédéral et ses deux voisins du Sud.

L’incertitude de cet accord a directement créé des pressions supplémentaires sur les fermiers et les entreprises, ce qui les a empêchés d’investir, note le Consul général du Canada au Colorado, Stéphane Lessard.

D’ailleurs, selon le président-directeur général du Partenariat du commerce et des exportations de la Saskatchewan, Chris Dekker, 55 % des biens produits en Saskatchewan prennent la direction des États-Unis, ce qui représente des échanges évalués à 32 milliards de dollars.

Pour faire du commerce, on a besoin de certitudes. Présentement, nous n’en avons pas, mais nous demeurons optimistes, dit Chris Dekker.

Les chefs d’entreprises, les représentants de diverses industries et le premier ministre saskatchewanais, Scott Moe, espèrent donc que la ratification de l’Accord se fera rapidement pour leur permettre d’investir à nouveau.

« Nous faisons des efforts pour interagir avec nos homologues des États-Unis à tous les niveaux », explique Scott Moe.

Il indique que la ratification de l’accord est une priorité pour son gouvernement et qu'elle doit l'être aussi pour le gouvernement fédéral.

Un rôle important pour la Saskatchewan

Les ressources agricoles de la province font de la Saskatchewan un partenaire d’importance pour la Région économique du nord-ouest du Pacifique, aux yeux de Stéphane Lessard.

La contribution de la province au marché agricole canadien, nord-américain et mondial est énorme, explique-t-il.

Créée en 1991, la région économique du nord-ouest du Pacifique comprend cinq États des États-Unis (l'Alaska, l'Idaho, le Montana, l'Oregon et Washington), en plus de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, de la Saskatchewan, du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest.

Avec les informations de Gabrielle Proulx

Saskatchewan

Accords commerciaux