•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrasement au Labrador : l’épave a coulé au fond du lac Mistastin

Deux appareils à quai.

Photo prise à Labrador City de l'appareil de type Beaver (à gauche), quelques jours avant l'accident. (Archives)

Photo : Facebook / John Weaver

Radio-Canada

La situation se complique pour retrouver les quatre personnes portées disparues à la suite de l'écrasement d'un avion d'Air Saguenay au Labrador. La semaine dernière, l’arrière de l'avion sortait de l'eau, tandis qu’aujourd'hui, la GRC n'arrive plus à retrouver l'appareil qui est submergé au fond du lac.

Jusqu’à présent, l’hydravion était visible depuis les airs sauf que les forts vents et les pluies torrentielles des derniers jours ont fait couler l’appareil au fond du lac.

Le lieu est difficile d’accès pour les secours, et le lac où l’hydravion s’est abîmé est très profond, ce qui complique davantage la tâche des plongeurs de la GRC.

Les conditions climatiques étaient difficiles avec des grands vents. L’équipe de la GRC est arrivée vendredi, mais l’épave s’est déplacée dans le lac

Jean Tremblay, président d'Air Saguenay

L’avion de type Beaver du transporteur Air Saguenay s’est abîmé dans le lac Mistastin au nord du Labrador, lundi dernier, alors que sept personnes étaient à bord.

Quatre personnes manquent toujours à l’appel, mais trois corps ont été retrouvés : un guide de 47 ans originaire de Terre-Neuve et deux passagers américains de 66 et 67 ans.

Les recherches se poursuivent, mais les autorités ont très peu d’espoir de trouver des survivants.

D’après les informations de Sarah Pedneault.

Saguenay–Lac-St-Jean

Écrasement d'avion