•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des parents mettent en doute la sécurité des sièges d’auto pour enfant Evenflo

Une femme assise sur une chaise porte un bébé.

Katie Thomas, de Cambridge, en Ontario, ici avec son fils cadet, Rowan, a acheté un siège d'auto Evenflo Symphony en 2016. Elle dit qu'elle a remarqué que les sangles s'effilochaient en décembre.

Photo :  CBC / John Grierson

Radio-Canada

Des douzaines de parents à travers le Canada s'inquiètent de la qualité des sangles et des harnais des sièges d'enfant de quelques modèles de la marque Evenflo. Transports Canada a ouvert une enquête à la suite de ces plaintes.

Katie Thomas, de Cambridge, en Ontario, a remarqué en décembre que les sangles du siège d'auto Evenflo Symphony de son fils se déchiraient.

Les sangles étaient tordues, alors mon mari les a sorties sous le siège pour les défaire, a-t-elle raconté à CBC. C'est là qu'il a remarqué qu'elles étaient effilochées d'un côté. Il a vérifié de l'autre côté et c'était la même chose.

Les sangles font partie du harnais qui maintient l'enfant dans un siège d'auto. Elles jouent le rôle d'une ceinture de sécurité.

Que serait-il arrivé si nous avions eu un accident? Les sangles auraient pu se briser avec la force de la collision, dit Mme Thomas.

D’autres parents ont eu le même problème. Transports Canada a reçu 94 plaintes au sujet de courroies de harnais effilochées dans les sièges d'auto Evenflo. La majorité des plaintes ont été déposées cette année.

Les modèles en cause :

  • Evenflo Symphony 2011-2018
  • Evenflo Triumph 2012-2018
  • Evenflo SafeMax 2016-2018

L'enquête déterminera si le fabricant doit ordonner un rappel ou non.

En 2017, 1393 sièges d'auto d'un autre fabricant ont été rappelés au pays en raison d'un problème avec les harnais de sécurité.

Le problème n’est pas nouveau

Deux sièges d'auto pour enfant dont un en état d'usure.

Les sangles effilochées faisaient partie du harnais à cinq points du siège, ce qui aide à maintenir l'enfant attaché et le siège monté dans le véhicule.

Photo : Katie Thomas

CBC a signalé le problème pour la première fois en 2014 lorsqu'un père ontarien a découvert que le harnais du siège Evenflo Symphony de sa fille était complètement coupé.

L'entreprise Evenflo a alors dit à CBC que le bris était dû à de petits dommages causés par des rongeurs. L'entreprise américaine a déclaré que ce genre de problème était rare, mais elle n'a pas voulu dire combien de plaintes elle avait reçues. Aucun rappel n'a été fait.

Katie Thomas explique qu'elle n'a pas avisé Transports Canada lorsqu'elle a découvert l'effilochage, mais qu'elle a envoyé des photos des dommages à Evenflo.

Une femme montrant un siège d'auto pour enfant.

Jia Maheshwari a obtenu un siège de remplacement, mais dit qu'elle ne l'utilisera pas après avoir pris connaissance de l'enquête de Transports Canada.

Photo :  CBC / Justin Fraser

Jia Maheshwari, une mère de Winnipeg, a eu la même réaction lorsqu'elle a reçu cette explication d'Evenflo, en janvier 2018. Ça m'a paru ridicule, a-t-elle dit.

Dans un courriel à Mme Maheshwari, un représentant d'Evenflo a expliqué que l'effilochage fait suite aux dommages causés par un animal qui a mâché ou griffé la courroie.

L’usure n'a pas pu être causée par un défaut de fabrication, dit l'entreprise, parce que les composants en plastique et en métal en contact avec la sangle ont des bords lisses et arrondis. Mme Maheshwari n’est pas d’accord avec cet argument.

Si c'était un rongeur, pourquoi mordrait-il seulement les sangles du siège de la voiture? Je devrais voir des dommages sur la housse du siège, s’étonne-t-elle.

Un siège d'auto pour enfant délabré.

Jia Maheshwari, de Winnipeg, s'est fait dire que les courroies effilochées du siège Evenflo de son fils étaient dues à des rongeurs.

Photo : CBC

Jia Maheshwari et Katie Thomas ont obtenu d'Evenflo des sièges de remplacement, mais elles ont dit qu'elles ne les utiliseront pas après avoir pris connaissance de l'enquête de Transports Canada. Mme Thomas a également demandé un remboursement.

Tu crois que tu es la seule à qui c'est arrivé, et puis tu découvres que c'est arrivé à beaucoup de gens.

Katie Thomas

En réponse à CBC, Evenflo a déclaré que la raison de l’usure est toujours en cours d'évaluation entre Transports Canada et notre équipe d'ingénieurs et qu'entre-temps aucun défaut n'a été trouvé.

Une place de choix pour les rongeurs

Une femme qui sourit à la caméra.

Pamela Fuselli, spécialiste de la sécurité, affirme que les sièges d'auto pour enfant sont une cible de choix pour les rongeurs, bien que de tels dommages ne soient pas très courants.

Photo :  CBC / Kelda Yuen

Pamela Fuselli, présidente intérimaire de Parachute, un organisme torontois qui sensibilise les Canadiens aux blessures évitables, affirme que les dommages causés par les rongeurs aux sangles des sièges d'auto pour enfant ne sont pas courants, mais ils sont certainement déjà survenus.

Quand on regarde les sièges d'auto pour enfants, c'est un endroit très attrayant pour les rongeurs et les souris. C'est plein de miettes et de mousse. S'ils montent dans des véhicules, et ils l'ont déjà fait dans le passé, c'est un endroit idéal pour eux, dit Mme Fuselli.

Quelle que soit la cause de l'effilochage, Mme Fuselli affirme qu'il ne fait aucun doute qu'il pourrait mettre un enfant en danger.

CBC a montré à Pamela Fuselli des photos des bretelles endommagées du siège d'enfant de Mme Thomas. Elle a dit qu'il y avait manifestement une déchirure dans la sangle.

Dès que la solidité de cette sangle est compromise, vous êtes potentiellement dans une situation dangereuse, fait-elle observer.

Transports Canada demande à quiconque qui possède un modèle Evenflo faisant actuellement l'objet d'une enquête d'inspecter les sangles de harnais sous le coussin du siège et, si elles sont effilochées, de contacter le ministère.

Avec les informations de CBC

Toronto

Accident de travail