•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il n'y aura pas de Festival des films du monde en 2019

Ouverture du 40e FFM au cinéma Impérial à Montréal

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Après 42 ans d'existence, le Festival des films du monde (FFM) de Montréal, tenu à bout de bras par son fondateur, Serge Losique, fait relâche cette année. L’annonce a été faite lundi matin par voie de communiqué.


C’est  la première fois depuis 1977 que le FFM ne sera pas présenté à Montréal. La critique cinéma Helen Faradji n'est pas surprise de cette annonce.

« Serge Losique nous a habitués à sortir des lapins de son chapeau régulièrement, alors on s'attendait presque à ce qu'il réussisse encore une fois. » Normalement, le festival est présenté à la fin du mois d'août, mais l’organisation n’avait encore sélectionné aucun film pour cette année. Cette pause permettra de préparer « une grande édition » pour 2020, souligne-t-on dans le communiqué.

Une pause salutaire, selon certaines personnes. C’est le cas de Michel Leblanc, président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

« On s'entend que c’est l'annonce d'un arrêt temporaire, mais tout le monde sait que cet effritement, au fil du temps, fait que (le FFM est probablement) rendu dans une phase terminale. Ça peut nous amener à regarder vers l'avant au lieu de tenter de sauver ce qui ne peut plus être sauvé. »

Un festival sur le déclin

Il s'agit d'un autre chapitre dans l'histoire tumultueuse de cet événement qui, lors de ses belles années, a accueilli entre autres Claude Lelouch, Isabelle Adjani et Catherine Deneuve. Dans les années 80 et 90, le Festival des films du monde a fait de Montréal une destination cinéma.

Depuis quelques années, ses locaux étaient presque vides, sa programmation avait perdu de son lustre et ses finances étaient précaires. Le FFM n'était plus que l'ombre de lui-même.

En 2018, le fondateur du FFM balayait cependant les critiques du revers de la main.

Serge Losique, président et fondateur du Festival des films du monde (FFM)

Serge Losique, président et fondateur du Festival des films du monde (FFM)

Photo : Radio-Canada

« Les gens critiquent n'importe quoi, c'est tant mieux, mais il faudrait voir ce qu'ils critiquent », avait alors soutenu Serge Losique, en entrevue avec le journaliste culturel Louis-Philippe Ouimet.

En réaction à cette annonce, le cinéaste André Forcier se porte toutefois à la défense du président du FFM.

« Le problème vient du fait qu’il n'avait plus le respect des institutions, la SODEC l'a bashé. Il y a eu un moment de bashing contre Serge qui est inadmissible. C'est un gars rigoureusement honnête. »

Je trouve ça épouvantable que ce festival n'ait pas de continuité. Voilà que, par manque de soutien des institutions, son festival s'apprête à disparaître.

André Forcier

Ni la Ville de Montréal ni le ministère de la Culture n'ont voulu commenter la nouvelle.

Par ailleurs, la Société de développement des entreprises culturelles, la SODEC, réclame près de 900 000 $ au FFM. En retour, Serge Losique lui réclame plus de 2 millions de dollars.

La cause sera entendue en Cour supérieure du Québec en novembre prochain.

Avec les informations de Louis-Philippe Ouimet et Karine Mateu

Cinéma

Arts