•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1,8 M$ pour aider les enfants de l’Outaouais ayant des troubles de développement

Le ministre Carmant donne une entrevue dans un studio de radio.

Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant

Photo : Radio-Canada / Vanessa Costa Azevedo

Radio-Canada

Québec annonce lundi qu’il accordera un peu plus de 1,8 million de dollars au déploiement du programme Agir tôt en Outaouais, une initiative pour dépister les problèmes de développement chez les jeunes enfants et les accompagner dans leur cheminement.

Plus on dépiste [les troubles de développement] tôt et plus on intervient tôt, le plus on a une chance de remettre [les enfants] sur une trajectoire développementale normale et d’arriver à la maternelle cinq ans prêts à apprendre, a expliqué aux Matins d’ici le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant.

Quand on intervient trop tard, souvent on n’arrive plus à garder l’enfant dans des classes régulières.

Lionel Carmant, ministre québécois délégué à la Santé et aux Services sociaux

Accès à des services spécialisés

Les investissements de Québec pour le dépistage et le soutien des troubles développementaux, qui totalisent pour l’instant 48 millions de dollars pour l’ensemble de la province, visent à rendre accessibles les services spécialisés dans le système public.

Les services vont être fournis au public, a noté le ministre Carmant, soulignant que beaucoup de parents se tournent vers les spécialistes privés pour des services adaptés. On veut ramener les délais à l’intérieur de trois mois, donc tout le monde va avoir accès aux services gratuitement.

La somme annoncée par Québec servira également à engager plus de professionnels pour la prestation de services. Le ministre Carmant a dit vouloir miser sur l’embauche autant de jeunes travailleurs que de nouveaux retraités, afin de pourvoir les postes vacants.

On commence de façon plus modérée justement pour tenir compte de cette pénurie de main-d’œuvre, a-t-il fait remarquer. D'ici 2023-2024, le gouvernement compte investir 88 millions de dollars dans le programme Agir tôt partout au Québec.

Avec les informations de Laurie Trudel

Ottawa-Gatineau

Politique provinciale