•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une équipe tente d'élucider les mystères d'un volcan sous-marin géant

Un robot explore une forêt de coraux et d'éponges dans les profondeurs de la mer.

Un robot explore la forêt de coraux et d'éponges sur Explorer Seamount. L’équipe a effectué une première plongée dans la région l’année dernière.

Photo : Ocean Exploration Trust, Northeast Pacific Seamount Expedition Partners

Radio-Canada

Une équipe de Pêches et Océans Canada explore un volcan sous-marin situé au large de la côte de l’île de Vancouver, une découverte rare dans les eaux canadiennes.

Les chercheurs ne savent pas encore grand-chose au sujet de ce volcan, nommé Explorer Seamount , mais une équipe de chercheurs de Pêches et Océans Canada a récemment pris le large pour tenter d'élucider les mystères de ce géant de 2000 kilomètres carrés, l’équivalent de la superficie du Grand Vancouver.

La biodiversité et l'abondance de la vie que nous voyons ici ressemblent beaucoup à une forêt tropicale, sauf que les oiseaux sont remplacés par les poissons, et les grizzlis, par les requins, affirme la Dre Cherisse Du Preez, biologiste marine et membre de l'expédition.

Le volcan culmine à 2,5 kilomètres au-dessus du fond marin environnant, ce qui est plus haut que n'importe quelle montagne de l'île de Vancouver au-dessus du niveau de la mer.

Une « épongetopie »

Un scientifique tient un appareil technologique en mer.

Les scientifiques utilisent un appareil appelé BOOTS, un robot possédant des caméras à haute résolution, des projecteurs et des capteurs.

Photo : Pêches et Océans Canada

L’an dernier, l’équipe a effectué une première plongée de quatre heures et a découvert une incroyable biodiversité cachée au fond de l’océan, notamment de nouvelles espèces animales. L'endroit a été nommé Épongetopie. Ce que nous avons observé était complètement inattendu, dit la Dre Du Preez.

Il y a un jardin d'éponges, ou une forêt d'éponges. C'est comme une forêt ancienne perdue dans le temps.

Dre Cherisse Du Preez, biologiste marine et membre de l'expédition

Cette fois, l’équipe envoie un robot submersible équipé de projecteurs, de caméras et de capteurs. L'équipement peut être contrôlé depuis le navire et renvoie des images en temps réel qui seront diffusées en direct pour le public. Cette partie de l'océan n'a jamais vu la lumière avant, indique la Dre Du Preez.

Les chercheurs tentent notamment de déterminer en quoi consiste cette étendue d'éponges et de comprendre quels effets pourraient avoir les changements climatiques sur cet habitat.

Les scientifiques de Pêches et Océans Canada se sont associés à Ocean Networks Canada et au Conseil tribal Nuu-chah-nulth, ainsi qu'au département des pêches de ce dernier, Uu-a-thluk, pour mener l'expédition.

Colombie-Britannique et Yukon

Faune marine