•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du hockey en plein coeur de l’été à Mashteuiatsh

Un bâton de hockey et une rondelle reposent sur une surface glacée.

À Mashteuiatsh, l'intérêt pour le hockey ne décline jamais, même durant la saison chaude.

Photo : iStockphoto

Radio-Canada

Mashteuiatsh accueillera de nouveau son école de hockey sous peu. Ce camp s'y tiendra du 16 au 18 août.

Des joueurs de différents âges auront l’occasion d’y chausser leurs patins.

Il pourra s’agir autant d’enfants jouant dans les catégories prénovice, novice, atome et pee-wee que d’adolescents se retrouvant dans les classes bantam et midget.

Les participants se verront offrir l’occasion de développer un large éventail d’habiletés en compagnie notamment de l’instructeur Francis Verreault-Paul.

Cet ancien attaquant des Saguenéens de Chicoutimi soutient que si le passé est garant de l’avenir, les jeunes hockeyeurs proviendront surtout de Mashteuiatsh.

Il s’attend quand même à ce que des joueurs de Roberval et de Saint-Félicien se joignent à eux.

Francis Verreault-Paul est persuadé que tous les participants auront du plaisir.

Ce sont vraiment de belles journées, s’exclame-t-il d’un ton enthousiaste.

Il estime qu’au fil du temps, l’école a fait ses preuves.

Malgré tout, bon an mal an, il se livre toujours au même exercice.

Chaque année, je me présente en faisant mention de mon parcours. Les gens d’ici savent que j’ai joué dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Ils me font pleinement confiance, souligne-t-il, visiblement fier.

La suite des choses

En plus d’avoir joué dans la LHJMQ, Francis Verreault-Paul a aussi fait une incursion dans la Ligue nord-américaine de hockey.

Durant une portion de la plus récente campagne, il s’est aligné avec les Marquis de Jonquière.

Il espère avoir l’occasion de répéter l’expérience.

J’aimerais passer une autre saison avec les Marquis, assure-t-il.

Cependant, pour y arriver, Francis Verreault-Paul devra d’abord s’entendre avec la direction de cette formation.

J’imagine que ça va se régler, lance-t-il, confiant.

Saguenay–Lac-St-Jean

Hockey