•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Disparition de Stéphane Roy et son fils : la SQ suspend les recherches

Stéphane Roy et son fils portant chacun un chapeau, sourient à la caméra.

Stéphane Roy et son fils de 14 ans sont portés disparus depuis le 10 juillet alors qu'ils étaient à bord de leur hélicoptère.

Photo : Facebook

Radio-Canada

Après les Forces canadiennes ce week-end, la Sûreté du Québec a suspendu lundi les recherches pour tenter de retrouver le président de Savoura, Stéphane Roy, et son fils de 14 ans portés disparus en forêt depuis le jeudi 11 juillet après avoir quitté leur chalet en hélicoptère.

La Sûreté du Québec ne baisse pas les bras pour autant, précise le directeur des communications de la SQ, Guy Lapointe. Les enquêteurs se concentrent actuellement sur la recherche de nouvelles informations qui pourraient leur permettre de relancer de nouvelles opérations sur le terrain.

Ce matin il n’y a pas de recherches terrain qui ont lieu. Par contre, on a des enquêteurs qui s’affairent à colliger des informations qui pourraient être obtenues de différentes façons par des moyens techniques ou par des témoins.

Guy Lapointe, directeur des communications à la Sûreté du Québec

On tente d’obtenir des éléments qui pourraient venir préciser une zone de recherche éventuelle, des éléments qui vont nous permettre d’avancer dans le dossier. […] À partir du moment où on sera en mesure de préciser une zone un peu plus restreinte, les recherches pourraient reprendre, a expliqué l’agent Lapointe lundi matin sur les ondes d’ICI RDI.

Rappelons que les Forces armées canadiennes ont interrompu samedi les recherches pour retrouver Stéphane Roy et son fils après 10 jours de recherches aériennes qui ont mobilisé plus de 70 militaires. Une nouvelle qui a attristé les proches des disparus tout de même reconnaissants des efforts déployés par les militaires qui ont permis de réduire considérablement le périmètre des recherches qui s’étend sur des centaines de kilomètres carrés.

Des secouristes de l'armée canadienne marchent sur un tarmac où est stationné un hélicoptère de couleur jaune.

Les forces canadiennes ont affecté près de 70 militaires pour participer aux recherches effectuées à bord d’hélicoptères

Photo : Radio-Canada

De son côté, la SQ qui traite désormais cette affaire comme une enquête sur des personnes disparues affirme être en contact étroit avec les familles et se dit prête à reprendre les recherches à tout moment advenant le cas où de nouvelles informations seraient recueillies.

Pilote expérimenté

Le président de l'entreprise Sagami/Savoura Stéphane Roy et son fils âgé de 14 ans sont portés disparus depuis le 11 juillet, après qu'ils se sont rendus dans un chalet situé dans le secteur de Parent, dans les Laurentides, à bord d'un hélicoptère. C'est Stéphane Roy qui était aux commandes de l'appareil.

M. Roy est décrit comme un pilote expérimenté, qui avait effectué plusieurs vols à bord d'un appareil de type Robinson R44 blanc agrémenté de rayures rouges.

L’analyse d’un signal cellulaire très faible, envoyé du téléphone de Stéphane Roy mercredi dernier, avait permis aux Forces armées canadiennes de réduire d'environ 44 % la zone de recherche.

La zone de recherche initiale qui était d’environ 20 000 kilomètres carrés a été réduite depuis à environ 1000 kilomètres carrés à la suite de la découverte d’un faible signal en provenance d’un téléphone cellulaire dans la zone de recherche.

Aucun signal de détresse n'a été reçu depuis la disparition du président de Savoura et de son fils avant leur disparition.

 

Disparition

Justice et faits divers