•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un filtre de chat lors d’un point de presse de la GRC portant sur un double meurtre

Un badge de la GRC sur l'épaule d'un agent.

L'erreur est survenue lors de la diffusion en direct d'un point de presse de la GRC.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

La nature tragique du sujet traité lors d’une conférence de presse de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) n’a pas empêché les internautes de bien rigoler, lorsque le corps de police a utilisé par erreur un filtre de Facebook qui a affublé sa porte-parole d’un nez et d’oreilles de chat.

La GRC de la Colombie-Britannique avait convoqué les médias vendredi pour donner de l’information au sujet du meurtre de deux ressortissants étrangers survenu dans le nord de la province plus tôt cette semaine.

Un internaute qui suivait la diffusion en direct de la rencontre sur Facebook a fait remarquer l’apparence féline de la policière qui s’adressait aux journalistes et a envoyé une capture d’écran à la GRC au moyen de Twitter, l’avisant de son erreur.

Oui, nous sommes au courant et nous corrigeons la situation, car il s’agit d’un paramètre automatique, a répondu le gestionnaire du compte Twitter de la police fédérale en Colombie-Britannique. Merci, nous allons rectifier le tir et diffuser une [autre] vidéo rapidement.

Un peu plus tard, le corps de police a publié une vidéo sur son compte Facebook dans laquelle la porte-parole de la GRC avait repris son allure normale.

Des responsables gouvernementaux pakistanais ont vécu un cas similaire quelques semaines plus tôt. Leur conférence de presse avait fait l’objet d’une couverture médiatique internationale, alors que de mignonnes oreilles et moustaches de chat avaient été ajoutées sur leur visage lors d’une diffusion en direct sur Facebook.

Avec les informations de News 1130

Techno