•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1254 km à vélo : parcours terminé pour financer un logement abordable

John Loewen et son fils Sam se tiennent par le cou, un casque de vélo à la main.

John Loewen et son fils Sam ont participé à la traversée cycliste afin de recueillir des fonds pour le logement abordable.

Photo : Dana Hatherly/CBC

Radio-Canada

Près d'une trentaine de Winnipégois ont traversé trois États américains à vélo pour recueillir des fonds afin d'aider à la construction d'une maison pour une famille syrienne.

Les cyclistes, qui ont entrepris leur périple il y a deux semaines, sont rentrés au bercail samedi. Ils ont été accueillis devant une nouvelle maison en construction, avenue Selkirk, dans le nord de Winnipeg, qu'ils ont aidé à bâtir avec les fonds recueillis.

Le groupe participait à la campagne de financement de l'organisme sans but lucratif Habitat pour l'humanité, qui aide les familles à faible revenu à se loger.

Le défi relevé de 1254 km, qui les a menés de Baker City, en Oregon, au parc national Yellowstone, dans le Wyoming, leur a permis d'amasser 125 000 $.

John Loewen et son fils, Sam, âgé de 15 ans, ont fait le parcours ensemble pour la première fois. John Loewen, qui n'en était pas à sa première expérience, souligne que l'aventure annuelle revêt une grande importance.

« Une fois qu'on est engagé, qu'on fait attention, on se rend compte de l’importance de l’événement, dit M. Loewen. Cela permet de bâtir une maison et de briser le cycle de la pauvreté pour des familles. »

Les sommes amassées par les cyclistes permettront de couvrir une partie des coûts du terrain, de la main-d’œuvre et des fournitures pour la maison.

Entraide

Sandy Hopkins, directeur général d’Habitat pour l’humanité au Manitoba, souligne que les voyages à vélo ont contribué à la construction de plusieurs maisons depuis 1994.

Un homme devant le chantier de construction d'une maison.

Sandy Hopkins, d'Habitat pour l'humanité, mentionne que l'organisme prévoit créer 22 logements cette année dans la province.

Photo : Travis Golby

« Nous sommes profondément redevables à ces gens pour le temps, l’énergie et les efforts qu’ils consacrent bénévolement à aider une famille à avoir une vie meilleure », dit M. Hopkins au sujet des cyclistes, de l’équipe de soutien et des travailleurs bénévoles de la construction.

Des dizaines de bénévoles travaillent ensemble avec le concours de charpentiers et de partenaires de métier pour construire la maison.

Pour être admissibles au programme, les familles qui souhaitent bénéficier du soutien d'Habitat pour l'humanité doivent avoir au moins un enfant de moins de 10 ans et un adulte dans la famille doit travailler à temps plein dans la collectivité.

La famille doit également satisfaire aux exigences provinciales en matière de subventions au logement. Une fois la demande approuvée, un évaluateur professionnel fixera un prix à la maison avant que la famille ne l’achète.

La maison est rendue abordable par le fait qu'il n'y a pas de mise de fonds ni d’intérêts exigés sur l’hypothèque durant les 15 premières années. Les paiements sont également calculés en fonction des revenus de la famille plutôt que de la valeur de la maison.

La maison financée par le parcours des cyclistes cette année devrait être prête à accueillir la famille syrienne dans environ quatre mois.

Selon Sandy Hopkins, Habitat pour l’humanité prévoit créer au moins 22 unités résidentielles dans la province en 2019.

Avec les informations de Dana Hatherly

Manitoba

Engagement communautaire