•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une infirmière dénonce le manque de centres de rafraîchissement à Toronto

Une femme avec un chaleur dans la rue.

Roxie Danielson, infirmière de rue à Toronto, estime que la stratégie de la Ville lors des vagues de chaleur néglige les populations vulnérables.

Photo :  CBC

Radio-Canada

Alors que Toronto vit sa plus chaude journée de l'année jusqu'à présent, une infirmière de rue dénonce l’impact sur les populations vulnérables de la décision de la Ville d'éliminer ses centres de rafraîchissement.

Contrairement aux années précédentes, la Ville de Toronto a cessé d’exploiter sept centres de rafraîchissement spécifiques qui offraient, pendant les périodes de chaleur extrême, de la climatisation, des collations, de l'eau et qui disposaient d'un personnel qualifié.

Au lieu de cela, la Ville a adopté une nouvelle stratégie qui consiste à étendre son réseau de lieux déjà existants où les gens peuvent se rafraîchir. Ce réseau répertorie environ 270 endroits comprenant des centres communautaires, des bibliothèques, des piscines, des aires de jeux d'eau, des centres commerciaux, ou encore des refuges.

Une infirmière de rue de Toronto, Roxie Danielson, dont le travail consiste à offrir des soins de santé de première ligne aux sans-abri, a sonné l'alarme plus tôt cet été — et affirme qu'elle continue de considérer cette nouvelle stratégie comme défaillante.

Ce que je vois jusqu'à présent, c'est que cette stratégie est un échec pour les gens, a-t-elle déclaré samedi. Elle affirme qu'un de ses clients lui a raconté avoir été expulsé d’une aire de jeux d'eau et qu'elle a entendu des histoires similaires.

Certains de mes clients me disent qu'ils ne se sentent pas à l'aise dans des endroits comme les centres commerciaux, a déclaré Roxie Danielson. Ils sentent qu'ils n’y sont pas à leur place.

Deux petites filles jouent dans une aire de jeux d'eau.

Les personnes vulnérables, comme celles qui vivent dans l'itinérance, ne sont pas toujours les bienvenues dans des endroits comme les aires de jeux d'eau, a déclaré Roxie Danielson.

Photo : CBC

La Ville de Toronto affirme que sa stratégie d’opter pour un réseau de lieux consiste à créer plus d'espaces pour permettre aux gens de se rafraîchir dans des endroits plus près de chez eux.

Bien que les aires de jeux d'eau soient destinées aux enfants, la Ville a indiqué que des lieux tels que les bibliothèques, les centres communautaires et les centres de répit sont accessibles aux groupes les plus vulnérables.

Les centres de rafraîchissement n’étaient ouverts que pendant les avertissements de chaleur, selon la Ville, et n’étaient pas dans des endroits accessibles pour tout le monde.

Auparavant, la Ville exploitait l'un de ses centres de rafraîchissement 24 heures sur 24 pendant les vagues de chaleur. La municipalité affirme que des abris et des centres de répit ouverts 24 heures sur 24 sont maintenant disponibles pour les personnes sans-abri.

Une personne se repose sur une table de pique-nique lors d'une vague de chaleur.

Une personne se repose sur une table de pique-nique lors de la vague de chaleur à Toronto, samedi.

Photo : CBC

Roxie Danielson a déclaré que les refuges sont déjà surpeuplés et que la chaleur extrême peut continuer du jour au lendemain. Elle a ajouté que les collations, l'eau et le personnel qualifié ne figuraient pas dans la liste des lieux existants de la ville. Ce ne sont pas de véritables endroits prévus pour venir en aide aux gens.

Cette chaleur est tellement nocive et elle dure même toute la nuit, nous avons donc besoin de places 24 heures sur 24.

Roxie Danielson, une infirmière de rue de Toronto

Le service de santé publique de Toronto a déclaré qu'il mettait à l'essai une stratégie proactive pour aider les personnes vulnérables par temps particulièrement chaud. Les membres du personnel qui étaient autrefois eux-mêmes des sans-abri sont déployés pour parler aux gens autour des centres d'accueil, des refuges et des centres de répit, afin de leur fournir des ressources et de les guider vers les endroits pour se rafraîchir.

La Ville a déclaré que les installations qui servaient auparavant de centres de rafraîchissement resteront par ailleurs ouvertes pendant les heures d'ouverture régulières.

Environnement Canada a émis un avertissement de chaleur pour Toronto samedi, avec des températures allant jusqu'à 36°C samedi en milieu de journée, avec un indice humidex de 40 à 45. La chaleur persistera durant la nuit avec des températures qui diminueront seulement jusqu'à 20 à 26 degrés, et un indice humidex qui demeurera de près de 30.

Samedi après-midi, plusieurs personnes se sont dirigées vers des points d'eau pour se rafraîchir.

Je ne pense pas que les centres commerciaux puissent remplacer un centre de rafraîchissement, a déclaré Mary Beth MacMillan, une résidente qui était en train de pique-niquer samedi. L'autre avantage d'un centre de rafraîchissement est qu'il existe un environnement communautaire [...]. Nous gardons à l'esprit les besoins spécifiques de cette population.

Avec la fermeture des refuges et l'aggravation de la crise du logement, de plus en plus de personnes vont se retrouver dans les rues ou dans des refuges surpeuplés, a par ailleurs déploré Roxie Danielson. Nous allons voir davantage de morts, craint-elle, alors nous devons agir maintenant.

Toronto

Conditions météorologiques