•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les hébergements touristiques débordent à Rimouski pendant les Grandes Fêtes

Un site d'hébergement affiche complet

Plusieurs sites d'hébergement affichent complet pour la fin de semaine du 20 et 21 juillet à Rimouski.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La plupart des hôtels, des campings et des logements en location affichent complet pour les festivités des Grandes Fêtes à Rimouski.

Les visiteurs qui décideraient de s’aventurer à Rimouski sans réservation pourraient risquer d’être hébergés aussi loin qu’à Matane ou Rivière-du-Loup, selon le Bureau d’information touristique de Rimouski.

Quand la programmation des Fêtes Telus est sortie, 15 jours après, on affichait complet, observe le propriétaire du camping Rimouski, Michel Chicoine. À la mi-mai, tout était réservé pour la fin de semaine des Fêtes Telus.

La Fédération québécoise de camping et caravaning de la région du Bas-Saint-Laurent calcule que 250 personnes profitent des installations temporaires d'un camping installé au centre-ville de Rimouski.

Des véhicules motorisés dans un stationnement.

Des véhicules motorisés occupent les installations temporaires d'un camping au centre-ville de Rimouski.

Photo : courtoisie: Fédération québécoise de camping et caravaning du Bas-Saint-Laurent

Les prestations d’artistes, comme Nickelback ou Pitbull, attirent les foules aux Grandes Fêtes.

La ville de Rimouski héberge également le 40e congrès des Alcooliques anonymes au cours de la fin de semaine, sans parler des vacanciers qui passent dans la région en ce début des vacances de la construction.

On est un peu tributaire de la programmation, explique le directeur général de la Société de promotion économique de Rimouski (SOPER), Martin Beaulieu.

Certaines programmations, comme celle de cette année, amènent beaucoup plus de touristes ou des fans comme ceux de Nickelback.

PItbull sur scène

La foule était nombreuse au spectacle de Pitbull, malgré deux heures de retard sur la programmation, vendredi.

Photo : Radio-Canada / Nadia Ross

On a beaucoup de réservations de dernière minute, c'est ce que je remarque depuis les dernières années, observe de son côté Israël Ouellet, qui offre un hébergement écologique sur le site Airbnb, à Saint-Anaclet-de-Lessard.

Souvent, ce sont des gens qui n'ont pas eu le temps, tout est réservé, une mini-maison, une yourte mongole, un tipi américain, et on se dit pourquoi pas.

Les Rimouskois sont très accueillants, raconte Martin Beaulieu. Les histoires que j'entends surtout, ce sont des gens qui accueillent de la famille et des gens qui viennent de partout. Il a plein de personnes qui disent : "j'ai cinq personnes, dix personnes avec des motorisés, des roulottes".

Plusieurs chaînes hôtelières ont d’ailleurs de l’intérêt pour s’installer à Rimouski, selon le maire de la ville, Marc Parent. Si le projet du Groupe Riôtel reste sur la glace, un nouveau projet hôtelier verra le jour sur les terrains de l’ancien garage municipal sur la rue Saint-Germain Est.

Avec les informations d'Isabelle Damphousse

Bas-Saint-Laurent

Tourisme